Albert Jacquard
Albert Jacquard

La Fille partage ses partages :-). Vous direz que ça ne lui coûte pas bien cher ! Merci à Roberta pour lui avoir fait découvrir celui-là. Celui-là peut susciter vos réactions. En accord ou en désaccord…

Ce soir, c’est une interview d’Albert Jacquard, qui a été membre du Comité National Consultatif d’Ethique, et auteur avec Axel Khan de « L’avenir n’est pas écrit ».

Quelques citations …

  • Les autres ne sont pas notre enfer parce qu’ils sont les autres ; ils créent notre enfer lorsqu’ils n’acceptent pas d’entrer en relation avec nous.[Albert Jacquard – Conscience]
  • Mon objectif, ce n’est pas de construire la société de demain, c’est de montrer qu’elle ne doit pas ressembler à celle d’aujourd’hui.[Albert Jacquard – Conscience]
  • L’important n’est pas que mon discours soit vrai, mais qu’il soit sincère.[Albert Jacquard – Sagesse]
  • La vérité ne se possède pas, elle se cherche.[Albert Jacquard – Sciences]
  • Il faut prendre conscience de l’apport d’autrui, d’autant plus riche que la différence avec soi-même est plus grande.[Albert Jacquard – Sciences]
  • Désormais la solidarité la plus nécessaire est celle de l’ensemble des habitants de la Terre.[Albert Jacquard – Sciences]
  • Etre conscient que demain existera et que je peux avoir une influence sur lui est le propre de l’homme.[Albert Jacquard – Sciences]
  • La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence.[Albert Jacquard – Sciences]
  • Sans imagination il ne pourrait y avoir création.[Albert Jacquard – Sciences]
  • La liberté n’est pas la possibilité de réaliser tous ses caprices; elle est la possibilité de participer à la définition des contraintes qui s’imposeront à tous.[Albert Jacquard – Liberté]

N’hésitez pas à partager vos sentiments.. c’est ce qui fait évoluer le débat…

M. Jacquard est un homme cultivé, philosophe, qui s’intéresse à de nombreux domaines, dont certains passionnent également la Fille. C’est également un homme intelligent :-). On n’obtient pas  deux baccalauréats, Mathématiques élémentaires et Philosophie, en 1943, sans cela.  Il fut un élève très brillant, il entra en 1945 à l’École polytechnique, en sortit ingénieur des Manufactures de l’État en 1948 et intégra l’Institut de statistiques dont il fut également diplômé, et devint ingénieur d’organisation et méthode.

Maintenant, la Fille est loin d’être d’accord avec tout ce qu’il dit.

  • oui, comprendre que l’on n’ a pas compris c’est un signe d’intelligence
  • oui, répéter (ou sous-entendre) à un enfant qu’il est nul est le meilleur moyen pour qu’il le devienne
  • oui, il est difficile de comparer des qi, ou une intelligence à une autre
  • oui, il faudrait définir ce qu’est l’intelligence
  • oui, on la construit , chacun la construit
  • oui sur-doué est un mot que la Fille n’aime pas (mais elle n’a rien contre douance, même si elle préfère largement Haut Potentiel)

Maintenant, il ne répond pas vraiment quand on lui demande si il y a plus intelligent que d’autres. Pour fabriquer son intelligence, il suffit de faire fonctionner son cerveau... oui surement, mais cela est relatif à soi. En les faisant fonctionner (mettons à plein régime), est-ce que deux cerveaux auront le même rendement ? Ils seront intelligents dans leur référentiel, (plus que si ils avaient mangé les bonbons devant la télé).. mais dans un référentiel commun (Ce qui est tout le sujet des tests de QI!!!) ?

Il faudrait rappeler que les tests de QI sont là pour comparer un individu à une population similaire. Ce n’est pas du tout une quantification de l’intelligence en soi, comme un poids ou une taille…

Ensuite que l’environnement, le vécu soit responsable de la construction intellectuelle, oui trois fois oui.  Mais c’est pour ça qu’elle préfère « Haut potentiel ».. à cause du potentiel.
Et Einstein avait surement horreur de ne pas comprendre… mais bon.. ça ne suffit pas.. et même en y mettant le temps…Et M. Jacquard peut se comparer (pour dire qu’il n’est pas plus ou moins intelligent qu’Einstein), cela ne la choque pas (vu la valeur de l’homme, humaine et intellectuelle). Mais pour le commun des mortels, cela semble plus hasardeux.

La Fille a été profondément gênée que ni la journaliste, ni M. Jacquard ne relèvent l’affirmation fausse: « si tu as un bon qi, tu réussis à l’école« … même si elle partage l’affirmation qui suit.. Mais c’est prendre le problème à l’envers. Si on dit à un gamin qu’il est nul, il y a de fortes chances qu’il le devienne… et le contraire ? La Fille croit que bien des parents aimeraient que ce soit vrai…

Ceux qui vont vite sont des bluffeurs ??? Certes, la vitesse n’est pas essentielle, mais à l’écouter, on penserait presque que celui qui va vite a tort….

Au final, il n’aborde jamais, et c’est ce qui la gêne le plus, les réalités neurobiologiques, statistiques et tangibles, physiques de l’intelligence. La Fille y reviendra dans son prochain billet .

Comme beaucoup, il confond égalité et équité. A l’écouter, tout le monde est égal. La débilité mentale (et toutes ses graduations, ses variantes) n’existerait donc pas. Puisqu’elle est selon la Fille, le pendant au HP.

Bien sûr que rien n’est écrit ni figé dans le marbre à la naissance (la conception ?), mais est-ce pour cela que tout le monde est intelligent pareil ? L’équité n’entraîne pas l’égalité. Comme toujours, cela ne choque personne que les coureurs alignés sur la ligne de départ n’arrivent pas tous en même temps sur la ligne d’arrivée. Parce qu’ils n’ont pas les mêmes capacités. Certains ont des atouts physiques indéniables.. qu’ils ont travaillés pour les meilleurs d’entre eux. D’autres n’ont pas ces atouts et ont compensé (dans une certaine mesure) par un entrainement plus poussé. Ce n’est pas écrit à l’avance. Certains, handicapés physiques, ont des performances à faire pâlir le commun des mortels … et nombre de grands sportifs (si si, tentez de suivre les JO paralympiques qui s’ouvrent cette fin de semaine!!). Mais cela n’empêche pas que certains sont meilleurs que d’autres, que certains ont plus de potentiel que d’autres..Il semble que ce qui est communément admis dans le domaine sportif, musical, artistique, soit bien plus difficile à concevoir en ce qui concerne l’intelligence.

La Fille pense que c’est parce que l’Intelligence est une « qualité » qui est sur-valorisée et qui dans l’inconscient collectif est associée à tort à « supériorité ». Il suffit de regarder la liste des HP connus pour voir que cela n’est pas toujours une « qualité » :-.

En tout cas, cette interview lui a laissé un goût d’inachevé, de malaise.. et elle rêverait de pouvoir discuter plus amplement avec M. Jacquard, lui qui s’est tant intéressé aux sciences de la vie et de la santé, à l’humain en général..

4 thoughts on “La Vraie Intelligence

  1. Je connais cette vidéo depuis un moment et le démagogisme des propos me gène énormément. Si se rendre compte qu’on n’a pas compris est un signe d’intelligence, ce n’est certes pas le seul et unique. Un peu facile comme raccourci. On dit de cet homme qu’il est intelligent, car il a fait des études brillantes. Il me paraît être l’exemple typique du brillant bosseur, à moi. Un type qui a des facilités et qui bosse dur, mais qui reste trop limité pour se sortir du schéma inavoué du « si moi j’y suis arrivé, n’importe qui peut le faire, donc nous sommes tous intelligents ». C’est pas comme ça que ça marche. Il n’a probablement aucune idée de comment pense un surdoué, ou alors il a un gros gros problème de déni dans sa tête. En gros cette vidéo ne me donne absolument pas envie de le prendre au sérieux ou de m’intéresser à ses écrits. Essayer de faire croire à tout le monde qu’on vit à Bisounoursland, c’est lourdingue et ça fait du mal. A ceux qui voudraient absolument y croire comme à ceux qui savent que ça n’existe pas…

  2. depuis des lustres, Jacquard profère doctement les mêmes inepties sur l’intelligence, il nie son côté génétique car dit-il « il n’a pas trouvé le gêne de l’intelligence ». Curieuse phrase pour un scientifique , ce n’est pas parce que l’on a pas trouvé que la chose n’existe pas, de plus il serait bien curieux qu’en seul gêne codât pour un objet si complexe. Or, les travaux actuels des neurosciences prouvent justement l’existence d’un substrat génétique (Grubar, Vaivre-Douret, Dehaene, etc.), ce qui n’empêche pas les influences du milieu de se faire sentir. Dévaloriser un enfant peut le rendre stupide (ou du moins l’obliger à masquer ce qu’il est), mais survaloriser un enfant moyen ne le rendra pas plus intelligent, mais surement prétentieux. Nous sommes là dans la bienpensance habituelle, mais pas dans la réalité scientifique. Son discours est confus, bredouillant, bourré de clichés, etc. Au lieu de pontifier sur un sujet qu’il ne connaît visiblement pas, qu’il reste donc dans sa partie, il y dira moins de bêtises.

  3. Malheureusement A Jacquard n’aime pas la vitesse, la vivacité d’esprit…ce n’est pas nouveau, il pense cela depuis des années…si on va vite on a tort…je suis d’accord avec le fait que personne ne doit dire à un enfant qu’il est nul ou laid, evidemment, mais il passe à côté du problème depuis longtemps. Si on ne peut comparer les QI…cela voudrait dire que la déficience intellectuelle n’existe pas ?
    Nadine planetesurdoues.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :