Scotchée..

(Scotchée)

Glop
Scotchée

Depuis qu’elle a mis son tchat en place, la Fille a eu le plaisir de discuter avec quelques lecteurs..

Et elle voudrait partager avec vous un petit bout d’une conversation de ce jour… juste pour dire qu’elle a été scotchée, impressionnée et qu’elle dit « Chapeau bas » même si le jeune homme est féru d’histoire…

Ils parlaient de la difficulté de poser ses raisonnements, surtout quand on ne l’a pas encore appris à l’école, que personne ne vous y a incité en insistant 🙂

La Fille conte alors une anecdote récente sur un devoir de mathématiques de la Zébrette. Un énoncé dans le désordre, à remettre dans l’ordre, puis, tant qu’à y faire, à résoudre.

Une histoire d’Histoire. Des dates de naissance, de début de règne, de décès de rois. Et la question « Qui a régné le plus longtemps ». Pas de souci pour la Zébrette. Elle trouve la bonne réponse très vite. Mais pour poser son raisonnement, bien sûr, ce n’est pas la soustraction de date qui lui vient à l’esprit. Elle contourne la difficulté en écrivant:

996 + ?? = 1025.

C’est texto ce que la Fille écrivait à son correspondant. La Fille savait en l’écrivant que ce n’étaient pas les bonnes dates. 996 oui, mais 1025, c’était pour l’exemple. De mémoire (pas de ses cours d’Histoire, juste de l’exercice qui datait de la veille) , ce roi avait régné 35 ans, mais peu importe pour l’illustration non?

Et son correspondant, du tac au tac, écrit : « Robert II« .

La Fille n’en savait fichtre rien… mais supposait que c’était cela, puisque l’énoncé parlait de « Robert le Pieux ».. Sûrement le même bougre. Pas le temps de compléter qu’il rajoute « Mais il est mort en 1031 !« .(Effectivement!)

Oups, l’espace d’un instant, la Fille a cru qu’il avait l’énoncé sous les yeux…..

Alors voilà.. juste pour dire, chez Luc, que tu as bien scotché la Fille !

En ce moment, la Zébrette doit rattraper la pré-histoire et au programme du CM1, je crois que c’est le Moyen-Age.. on pourra peut-être organiser des télé-cours ???  :siul

2 Comments

  • Luc commented on Le cheval à rayures:

    Alors j’ai pas tant de mérite, hein, c’est un coup de bol…

    Il se trouve que j’ai re-regardé le mois dernier l’excellente adaptation télé des rois maudits de Maurice Druon (celle de 1973, hein, pas la mauvaise de 2005) et donc, ça m’a donné envie de repotasser l’histoire des fiefs et apanages, dont l’histoire a principalement gardé traces à partir d’Hugues Capet. Du coup, j’ai revu les rois capétiens, ainsi que ceux d’avant même si c’était un certain bordel entre Louis le Pieux et Hugues, et je me suis pas mal intéressé à la transition qui a amené Hugues à devenir roi et à installer solidement sa dynastie sur le trône, (à commencer par son fils, le fameux Robert II) par opposition à la pagaille dynastique précédant son élection. D’ailleurs, Roi, c’était un bien grand mot, son influence ainsi que celles de ses premiers descendants n’allant guère au delà des régions voisines de l’ile de France, avec les comtes de Bretagne et de Toulouse, ainsi que le Duc d’Aquitane (dans le meilleur des cas) quasi voire complètement indépendants (et indifférents au roi de Paris)

    Bref, j’arrête là mon cours d’histoire (faut pas que je me lance) tout ça pour dire que j’avais revu Robert II peu de temps auparavant, ça n’est pas comme si j’avais ressorti mon cours de CM1 d’il y a 13 ans 😉

    Et pour les télé-cours, vue ma tendance à digresser longuement, ce n’est peut être pas l’idée du siècle (pour la zébrette en tout cas) : ça risque de partir dans tous les sens 😀

    Au plaisir, la Fille !

  • Alors j’ai pas tant de mérite, hein, c’est un coup de bol…

    Il se trouve que j’ai re-regardé le mois dernier l’excellente adaptation télé des rois maudits de Maurice Druon (celle de 1973, hein, pas la mauvaise de 2005) et donc, ça m’a donné envie de repotasser l’histoire des fiefs et apanages, dont l’histoire a principalement gardé traces à partir d’Hugues Capet. Du coup, j’ai revu les rois capétiens, ainsi que ceux d’avant même si c’était un certain bordel entre Louis le Pieux et Hugues, et je me suis pas mal intéressé à la transition qui a amené Hugues à devenir roi et à installer solidement sa dynastie sur le trône, (à commencer par son fils, le fameux Robert II) par opposition à la pagaille dynastique précédant son élection. D’ailleurs, Roi, c’était un bien grand mot, son influence ainsi que celles de ses premiers descendants n’allant guère au delà des régions voisines de l’ile de France, avec les comtes de Bretagne et de Toulouse, ainsi que le Duc d’Aquitane (dans le meilleur des cas) quasi voire complètement indépendants (et indifférents au roi de Paris)

    Bref, j’arrête là mon cours d’histoire (faut pas que je me lance) tout ça pour dire que j’avais revu Robert II peu de temps auparavant, ça n’est pas comme si j’avais ressorti mon cours de CM1 d’il y a 13 ans 😉

    Et pour les télé-cours, vue ma tendance à digresser longuement, ce n’est peut être pas l’idée du siècle (pour la zébrette en tout cas) : ça risque de partir dans tous les sens 😀

    Au plaisir, la Fille !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :