La précocité intellectuelle, entre souffrance et surdouance

Précocité intellectuelle (1/5)

(La précocité intellectuelle.. entre souffrance et surdouance)

La précocité intellectuelle, entre souffrance et surdouance

La précocité intellectuelle, entre souffrance et surdouance

La Fille s’est empressée de le commander. La poste est plus rapide chez “Les tribulations d’un petit zèbre” aussi vous trouverez l’excellent article d’Alexandra sur ce livre . Un livre qui nous a été conseillé par Patrick Misse ne peut pas être un mauvais livre 🙂

 

La Fille plussoie (comme souvent 🙂 ) ce que décrit les Tribulations (y compris le coup de coeur pour le livre de Tessa Keiboom ). Les yeux ont été souvent embués à la lecture de certains passages, d’imaginer ce que vivent, ressentent ces enfants, ces ados.

 

Ce livre s’adresse à tout le monde, mais aussi (surtout ?) aux enseignants… vous avez trouvé là votre prochain cadeau de fin d’année! Il est , ce qui ne gâche rien, très agréable à lire.

La Fille va donc vous livrer un peu en vrac ses impressions, au fil de sa lecture.. Bon tri :-)) Alors bien sûr, il y a des dizaines d’autres passages passionnants et qui auraient mérité d’être repris… mais elle vous aurait sûrement recopié le livre !

“Ces enfants que l’on a appelé de toutes les façons différentes: extra-terrestres, zèbres, inadaptés à la vie, ne sont pas vraiment différents des autres dans le sens qu’ils ont les mêmes besoins que tous les autres enfants: jouer, s’amuser, faire des expérience, découvrir le monde. Ils ne passent pas leur vie à lire des encyclopédies ou apprendre des langues étrangères ou à regarder des émissions télévisées comme “C’est pas sorcier” (p 14)). Hummm.. ce livre va plaire à la Fille… Pourquoi cette pression toujours de se dire qu’un enfant HP doit être “spécial”, “extra-ordinaire”… La Fille se souvient d’une question posée sur un groupe de parents d’EIP: “Que lisent vos enfants en ce moment?“.. Euh.. “Le petit quotidien“, parce que Maman y veille, un peu de Mickey parce que son parrain vient de lui offrir le magazine et elle reprend tous ses “Camille“, “Juliette” ou “Lulu-Grenadine” qu’elle a depuis des années (si si , la Zébrette est bien en CM1).. La Fille mettra bientôt un billet sur l’apprentissage précoce de la lecture, qui est un point souvent abordé par les parents d’EIP… et vous verrez qu’entre JS qui lisait couramment, vraiment couramment à 3 ans, la Zébrette qui déchiffrait à 5 ans et ceux qui lisent au CP ou même plus tard.. l’éventail des HP est large (et pas proportionnellement lié à la valeur du chiffre magique de QI) !

“Non, l’enfant précoce ne sait pas tout, il n’a pas la science infuse, tout ce qu’il sait il l’a bien appris quelque part ( … ) tout retenir un peu dans le désordre mais de ne pas toujours bien classer l’information. Ce sont les outils de classement et la méthodologie que doit lui apprendre l’école, et non le savoir lui-même”. (p 18) 🙂 La Fille répère souvent qu’elle a séché les cours de science infuse à l’école.. Dommage 🙂 Mais pourtant hormis la boutade, en une phrase, le rôle de l’école pour les EIP est si bien décrit. Maintenant, la Fille se demande comment concilier ce besoin à celui des autres 97% d’élèves à qui l’on doit enseigner le savoir.

Les portraits des EIP (bricoleur, lecteur, distrait, passionné… ) (p 20) : tout simplement savoureux. Et la Fille s’est offert un spectaculaire bond en arrière en lisant celle du lecteur (Danièle Dufour était donc déjà dans sa chambre, dans son collège, avec la frontale sous les draps de son lit ?? )

“L’enfant précoce passera souvent du coq à l’âne suivant beaucoup plus le cheminement de sa propre pensée que celui de la conversation” (p 32) 🙂 Si ça ne sent pas le vécu ça :-)))

“Il faut toutefois rester vigilent et garder son discernement car imagination, créativité et curiosité sont devenues le propre de toute une nouvelle génération d’enfants” (p33). Et oui!! Tant mieux d’ailleurs! Mais c’est pour ça aussi que la Fille n’aime pas trop les tableaux du style “enfant précoce/enfant scolaire”, parce qu’à les lire, tous les enfants peuvent être peu ou prou précoces… ce qui ajoute à la confusion pour les enseignants ou les voisins de palier.

“Pour beaucoup d’enfants précoces, la précocité n’est pas un problème, bien au contraire ( … )” (p 35). Une évidence qu’il fait bon de rappeler. Surtout que la plupart des lecteurs de blogs, des participants aux divers groupes et forums (et même des “écriveurs” de blogs….) sont arrivés sur le Net pour mieux comprendre, aider leur enfant, mais souvent aussi pour trouver des solutions à des souffrances, des dys-fonctionnements, des hyper-réactions,alors (trop) souvent dans ces lieux on ne parle que de ce qui va mal en oubliant souvent de souligner tout ce qui va bien. La Fille avait fait déjà cette expérience dans sa période PMA (Procréation médicalement assistée). A lire le Net, noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir!!! Mais non, la Vie est bien plus belle que cela, et si nos enfants rencontrent des difficultés, ils ont la chance d’avoir des parents qui cherchent et veulent bien faire.. C’est déjà beaucoup. Et bientôt, ils rejoindront la horde des EIP qui vont très bien!

“( … ) l’enfant EIP va être dans la négociation permanente et semble redécouvrir chaque jour les règles qu’il refuse d’itnégrer ( … )” (p.45). Ces quelques lignes et les suivantes vont soulager et déculpabiliser des parents qui chaque jour se demandent ce qu’ils ratent dans leur éducation ou comment ils devraient faire pour “que ça marche” !!!

Les pages suivantes ont mouillés les yeux de la Fille. Pourtant rien que de très banal sur l’EIP qui n’intègre pas toutes les contraintes de la vie quotidienne et quelques raisons avancées (avec humour) , quelques pistes (qui ressemblent au petit livre jaune 🙂 ). La Fille ne se sent pas spécialement concernée pour le moment, la Zébrette ne rechignant jamais à faire, faire et refaire ses devoirs et leçons, à ranger sa chambre ou à prendre sa douche quand on le lui rappelle. Mais la Fille sait bien que cet équilibre est fragile et peut basculer d’un jour à l’autre, une Zébrette qui grandit, ou qui change de caractère. et surtout, elle reconnait là tellement de conflits de parents avec leurs EIP, qu’elle voudrait crier… “Lisez ce livre, vous vous sentirez compris!!”. Et c’est déjà tant!

La Fille va laisser le lecteur se reposer un peu …. et continuer sa lecture sur un autre post 🙂 La suite là

Étiquettes : , , , ,

Un Commentaire

Laisser un commentaire