(La précocité intellectuelle.. entre souffrance et surdouance)

La précocité intellectuelle, entre souffrance et surdouance
La précocité intellectuelle, entre souffrance et surdouance

Vous étiez impatient d’avoir la suite ? La Fille était impatiente de lire la suite !
Améliorer la relation « Parents-Enseignants » ( … ). L’avantage d’une collaboration de votre part (ndlr: dans la vie de l’école, les liens avec l’enseignant) c’est que l’enfant vous sentira partie prenante dans sa réussite scolaire, que vous êtes d’accord avec les objectifs de l’école et reconnaissez son importance. C’est primordial pour votre enfant sinon il pourrait profiter de la faille, des désaccords entre adultes, pour ne plus rien faire, ne plus écrire, ne plus travailler (p 62) : Pas facile à faire selon l’interlocuteur que l’on a en face… n’est-ce pas…

 

C’est ainsi que l’EIP passe, sans le savoir, les 2 ou 3 meilleures années de sa vie à la maison, de 0 à 3 ans, avec des parents attentifs même si épuisés, répondant à ses questions et qu’il tombe de haut en arrivant à l’école, pas tout à fait le milieu idyllique dont il a rêvé et dont vous auriez rêvé pour lui. Du jour au lendemain, et sans préavis, il ne reçoit plus de réponses presque immédiates à ses questions intempestives mais il pénètre dans le haut lieu du règlement et de la discipline qui commence par « Levez le doigt si vous voulez qu’on vous interroge » et un peu plus tard « Posez de préférence une question avec le sujet étudié ». Quelle drôle d’idée ? (p 64). Hummmmmmm.. là la Fille est certaine que la moitié (au moins) de ses lecteurs concernés retrouveront des expériences connues…

 

Les maîtresses n’aiment pas entendre parler de cela. « Un enfant qui s’ennuie dans ma classe? » Ca fait trop mauvaise impression. Il vaut mieux dire « Dès que vous avez le dos tourné, il arrête de pleurer et il s’amuse vraiment beaucoup. D’ailleurs c’est un enfant qui adore jouer, il ne demande jamais un travail supplémentaire ». (p 64) Arghhhh… si c’est pas du vécu ça!!!! La Fille l’a vécu quasi texto. Quand elle a voulu parler des problèmes de la Zébrette qui pleurait tous les jours après l’école, cachée sous la couette. La directrice a ouvert la fenêtre de son bureau, c’était la récréation. « Mais regardez, elle s’amuse, elle rit, elle est joyeuse ». Et la maîtresse à propos de l’ennui « Elle ne demande jamais de travail supplémentaire ». Bon, en même temps quand elle a rempli sa page de multiplications posées alors qu’on lui demandait des additions (et après avoir effectuées lesdites additions), elle s’est fait envoyée dans les roses.

 

Qu’on se le tienne pour dit, précocité ne rime pas toujours avec « problèmes » (p 70). Vous avez lu hein.. et tenez-le vous pour dit. Et si besoin, la Fille le répétera dans d’autres billets! Non mais!

 

Tous les problèmes que vous rencontrez en éducation ne sont pas liés à la précocité, loin de là (p 71). La Fille se souvient de sa première réunion Afep, et de la très dynamique et directe présidente de sa région. La manière dont elle avait vertement et justement remis en perspective les problèmes que rencontraient des parents avec leur adolescent. Non, la précocité n’explique pas tout!!! Et la Fille se souvient aussi du témoignage des mêmes parents, 6 mois plus tard, quand leur fils venait de décrocher son baccalauréat et que les tensions avaient quasiment disparues. Le père ajoutant « nous avons même fait des révisions ensemble » avec un fierté dans la voix. Ils ont remercié la présidente de leur avoir « botté le train » pendant et même après la réunion. Leur témoignage a tiré quelques larmes à la Fille  (qui a souvent les yeux humides même si l’ophtalmologue lui trouve toujours un déficit lacrymal.. allez comprendre).

La Fille ne vous mettra pas d’extraits des judicieux conseils ou anecdotes parlantes proposés par l’auteur. Il faut acheter le livre et soutenir l’auteur (que la Fille ne connait pas du tout!!!) mais des livres de cette qualités, il y en a peu.. alors pas d’états d’âme à en faire la publicité…

Si vous ne le trouvez pas via vos canaux habituels, essayez le site de l’éditeur: http://www.plaisirdapprendre.fr

Allez, les contingences matérielles ne s’évaporant pas, la Fille va vaquer à ses occupations et permettre une pause cigarette (électronique?) à ses lecteurs fumeurs… La suite là .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :