La couleur des émotions

(La couleur des émotions)

Emotions
Emotions

La Fille voulait juste vous faire découvrir, si cela n’était pas déjà fait, ce si joli billet de La Fabrique A Bonheurs (la Fille aime déjà beaucoup quand Bonheur se conjugue au pluriel!).

Elle est certaine que vous vous y retrouverez, que vous reverrez cette scène déjà vécue, et si bien décrite..

Qui n’a jamais laissé son enfant à la porte de l’école, hurlant et suppliant de ne pas le laisser ? […]

Toutes ces émotions qui traversent « la chair de notre chair » viennent nous percuter au point de nous envahir. Une fois que l’armée émotionnelle a pris possession de notre territoire, il devient bien difficile de la déloger. Toutes ces petites phrases commencent à tourner dans votre tête au point de vous empêcher de vivre votre journée d’adulte sereinement. Vous vous mettez à tourner frénétiquement dans votre bureau, à ouvrir/fermer/ouvrir/fermer vos dossiers (mais qu’est-ce-que je cherchais déjà?), votre boss vous parle mais c’est étrange il a dû changer de nationalité dans la nuit car vous ne comprenez pas un traître mot de ce qu’il vous raconte…

L’article complet est là.. à découvrir absolument délicieusement.

Et prendre le temps de se pauser sur les bonnes questions posées dans ce billet.

Oh la la, le jour où la Zébrette avait très peur de faire sa première rédac’ à l’école… ou qu’elle avait passé une nuit blanche parce que le lendemain il y avait « dictée »… Sauf que ces jours là, la Zébrette était ultra stressée… jusqu’au moment d’entrer en classe. Après, elle a géré très bien, comme une grande..  Elle!!

La Fille est comme ça, pas seulement avec la « chair de sa chair ».. mais aussi avec le Gars. Si  elle quitte la maison le matin avec un Gars qui va mal, en colère, qui n’a pas le moral, un poil énervé (barrez les mentions inutiles… si vous en trouvez), ou si elle a un Gars au téléphone qui lui répond prestement d’un air agacé (alors qu’elle sait bien qu’il n’y a aucun rapport avec elle).. la Fille ne peut plus rien gérer, plus se concentrer..

Une fois, il n’y a pas si longtemps, ça l’a tellement travaillé, qu’elle a quitté le bureau bien plus tôt que prévu. Une heure de route.. Quand elle est arrivée à la maison, ultra inquiète (Mais keskispasse? Pourquoi le Gars était furax au téléphone? keski a pu provoquer cela alors qu’une heure avant tout allait bien? Quelle catastrophe va-telle trouver en rentrant ?), c’est un Gars souriant qui l’a accueillie. Il avait même oublié la manière dont il avait répondu au téléphone. S’étonnait avec plaisir de la voir rentrer si tôt.  La Fille s’est demandé si elle n’avait pas changé de dimension. Explication : « ah oui… tout à l’heure… oui, j’étais un peu énervé (le Gars a le sens de l’euphémisme) mais j’essayais de bricoler un truc, j’étais dans une mauvaise position et c’était la 3° fois que le téléphone sonnait »

La Fille reconnait que cela valait la peine qu’ELLE se mette dans cet état, qu’elle flingue une demi-journée de boulot et qu’elle ait une tension, habituellement proche de 10 qui devait frôler les 18!!!

Alors oui, l’article de la Fabrique A Bonheurs est plein de bon sens.. de choses qui vont sans dire… mais tellement mieux en le disant !

One Comment

  • Ah ah comme je me reconnais dans cette empathie exacerbée. Mon Gars à moi, comprends pas (enfin si un peu maintenant que je lui ai parlé des rayures et de leurs effets émotionnels) que quand il rentre du boulot agacé et qu’au moment de dormir il vide son sac après…. lui il s’endort et moi suis toute tendue (alors qu’il ne m’a rien dit à moi, il a juste parlé des trucs qui l’ont agacé dans la journée)…. et je n’ai pas d’enfants…. qu’est ce que ce sera?????

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :