La cuvette des WC

Hier, la Fille discutait avec ses cybercopines sur les problèmes d’endormissement et de sommeil des HP (quoique, les autres puissent aussi en avoir).

Et ce soir… dimanche.. veille de rentrée… La Zébrette couchée à 20h30. Extinction des feux à 21h00. Epuisée comme depuis la fin de sa grippe. Une demi-heure plus tard, elle se relève pour dire qu’elle n’arrive pas à dormir. Traduire.. Besoin de câlins..

La Fille aime que la Zébrette ait son quota de sommeil. C’est important, c’est essentiel. Mais l’expérience  a montré qu’il vaut mieux souvent perdre un quart d’heure que de la renvoyer avec un « compte les chevaux » inefficace…

La Fille rejoint la Zébrette dans son lit. Elle lui confie son besoin de parler pour apaiser ses angoisses. Grrr.. Du déjà entendu qui ne plait pas à la Fille.

Mais la Zébrette ne sait jamais en parler directement. Elle demande toujours à la Fille de lancer la conversation.

« Maman tu commences, tu n’as qu’à piocher dans la boîte aux sujets de discussion »
« Et , la rentrée demain.. ça en fait partie des sujets de discussion ? »
« Ouiiii, j’ai peur de la maîtresse. Tu vois, quand tu lances le sujet, j’y arrive » (ben oui.. parce que c’était HYPER difficile de le dire d’elle même)

Bon, le sujet d’angoisse du jour ne semble pas trop grave. La Fille a demandé à la Zébrette qu’elle prévienne la maîtresse de ses 10 jours de fièvre, pour qu’elle soit plus coulante au sport (la Fille suit les conseils de la réunion pédagogique où on lui a dit que c’était à la Zébrette de régler ses problèmes avec la maîtresse directement). Et ça la Zébrette ça l’angoisse. Mais la Fille avait anticipé.. elle avait (aussi) mis un mot dans le cahier 🙂

La suite semblait simple.. un bisou, un bonne-nuit et au dodo.

« Maman, mon cerveau c’est comme la cuvette des WC… il est aussi rempli de soucis et d’ennui que la cuvette des WC est remplie de bactéries »

Ben on n’est pas couché comme dirait Ruquier 🙁

Alors la Fille a testé une des techniques évoquées avec ses copinautes hier.

  • Respirer par le ventre
  • Souffler tous les soucis, les peines, les tracas.. dans un ballon virtuel. Faire un noeud, le envoler par la fenêtre.
  • Souffler tous les bons moments, les choses qui plaisent, les plaisirs, les douceurs.. dans un autre ballon virtuel.

Au moment de souffler les bonnes choses, la Fille lance:
« et le cheval, tu as pensé à souffler un cheval dans le ballon? »
« Pas encore maman, je souffle le moment présent »  :peluk

Un massage pour compléter cela.. et on croise les doigts pour que la nuit soit douce et réparatrice…

3 Comments

  • Alors je tenais à vous dire sincèrement que, un cheval à rayures n’est pas forcément un zèbre. C’est Louis KAHN qui l’a dit lui même.

    • OUIIIIIIIIIIIII

      Et c’est bien pour cela que je tiens à « Cheval A Rayures »

      Autant ma fille est une Zébrette.. autant moi, je suis un cheval à rayures 🙂

  • « je souffle le moment présent »……..

    je crois que la fille fait décidément du très très bon boulot avec la zébrette!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :