Petit guide…

(Petit guide à l’usage des parents qui trouvent, à juste titre, que leur enfant est doué)

milletre

Bon, ok… le titre est à coucher dehors…
La Fille ne connait pas les (nombreux) autres ouvrages de l’auteur Béatrice Millêtre.

 

Alors certains lecteurs de l’ouvrage ont pensé qu’il y avait beaucoup de redites… euh.. peut-être.. mais là, la Fille ne peut pas avoir un avis 🙂

Ce livre de près de 180 pages se lit très facilement.

Il ne parle pas spécifiquement des EIP… mais si quand même 🙂

Il parle des neurogauchers, neurodroiters…

Une statistique annonce 33% de neuro-droitiers purs dans la population, contre 25% de neuro-gauchers… la Fille est un peu surprise, pensant que les neuro-gauchers étaient la majorité.

Aussi l’auteur précise que tous les neuro-droiters ne sont pas EIP, même si selon elle, les EIP sont neuro-droiters..

Plein de choses intéressantes à lire. La Fille connaissait bien la différence entre les deux hémisphères de notre cerveau, mais de voir ces différences de fonctionnement mise en relation directe avec le comportement de nos enfants.. qu’est-ce que ça fait du bien…

Alors, avant de vous livrer les points forts qu’elle a retenu du livre, la Fille en a parlé avec la Gars..

et pas de doute… la Fille est typiquement neuro-droitière (vision globale, informations en parallèle, du mal à la suivre, plusieurs projets en tête ou plusieurs livres en cours, ou plusieurs travaux en même temps, besoin de la pression du temps pour avancer…;), le Gars typiquement neuro-gaucher (méticuleux, séquentiel, ne laissant aucun détail au hasard, clair, concis, un projet à la fois..)

Sauf que le Gars a embrayé “mais je crois que c’est mieux d’être neuro-gaucher.. une pensée après l’autre, séquentielle, c’est plus efficace”..
Grrrr…

Parce que le Gars n’a pas (encore) compris (mais la Fille ne désespère pas) que mieux ou pas.. on ne choisit pas!!! On ne fait pas exprès… Le Gars parle de “plasticité cérébrale”.. ben voui, mais à notre âge, il n’est plus trop plastique not’ cerveau ma bonne Dame!

Le gars dit que la Zébrette prend exemple sur la Fille…Naaaaaan… La Zébrette est aussi neuro-droitière.. mais elle ne le fait pas exprès non plus, ni pour imiter, ni pour faire plaisir…

L’auteur  explique que le monde a été fait pour la majorité de neuro-gauchers mais qu’on peut apprendre aux neuro-droitiers à décoder ce monde (et réciproquement)..

La Fille a bien aimé tous les passages sur les apprentissages. Oui, ils sont intuitifs. Non, cela  ne veut pas dire qu’ils n’ont pas raisonné pour avoir le résultat.. Juste, ils n’ont pas conscience de leur raisonnement. Ce n’est pas pareil (et on peut leur apprendre à en prendre conscience).

Ils s’éparpillent pour apprendre leurs leçons. C’est juste que c’est la manière qu’à leur cerveau pour digérer l’information.. et après elle ressortira.. comme par magie. Faire plusieurs choses à la fois, faire autre chose, permet de renforcer la trace mnésique de ce qu’il vient d’apprendre. Il bosse en fait.. même si ça ne se voit pas 🙂

Il remet tout à demain, se lance au dernier moment. Il est donc mal organisé. Ca énerve hein (en tout cas ça énerve le Gars!!!!). Sauf que si on regarde le résultat.. il est toujours là! Au final, la leçon est sue, le devoir rendu, l’exercice terminé. Et au final, la Fille n’est pas en retard…

Un petit rappel sur l’hypersensibilité (de tous les sens) des zèbres en herbe.. Vous allez le chercher à 11h30 et il dit à peine bonjour, se met en colère pour rien. Ou en sortant de l’école le soir.. alors qu’il doit faire ses devoirs.. Peut-être que “simplement” il a faim… et qu’il ne gère pas cela comme le commun des mortels.. ne ressent pas cela comme le commun des mortels, et ne sait même pas mettre des mots sur ce qu’il ressent..

L’auteur donne des trucs et astuces (alors ça la Fille adore les boites à outils..) pour aider les enfants dans leur scolarité..

Le premier outil est (bien sûr…;) les cartes mentales, le mind-mapping, très en vogue de nos jours. La Fille n’est pas très habituée à cela, mais se promet d’essayer un jour avec la Zébrette.

L’outil pour se concentrer… ah la la.. Comment faire en sorte que lorsqu’il est temps de s’habiller cela ne prenne pas 3 heures avec au final un pantalon à moitié enfilé et un gamin perplexe devant un choix de chaussettes ? Comment faire en sorte que se laver les dents ne donne pas lieu à 1000 digressions ? Il faut .. chanter…
La parole est séquentielle.. et oblige ainsi à séquentialiser les actions en cours, elle rythme l’activité et canalise les pensées.. Bon ben la Fille essaiera ce soir 🙂

La visualisation, l’image mentale.. L’idée est de lui permettre d’accéder à ses conclusions et ses ressources sans qu’il en ait conscience. Sûrement un des passages qui a le plus intéressé la Fille. Et l’exemple de cette ado, bloquée lors de ses évals, parce qu’elle ne pouvait pas “bouger” comme elle avait l’habitude. Jusqu’à ce qu’elle s’imagine en train de courir autour de la table, comme elle faisait chez elle, et cela l’a débloqué. Purée… mais ils sont nombreux les zèbres à apprendre leur leçon en courant autour des tables, des tapis, en sautant à cloche-pied ou en faisant l’arbre droit ?

Il faut aussi complexifier les choses pour que les enfants y trouve du sens.. la Fille vous laissera lire ce chapitre qu’elle appliquait comme M. Jourdain faisait de la porse.. sans le savoir… (commencer les livres d’exercice par la fin, du plus complexe au plus simple, faire les exercices du niveau au dessus,etc..)

L’autre chapitre essentiel est celui sur “les règles du jeu”… Apprendre  à l’enfant à DECODER ce qu’on attend de lui, à l’école, avec les camarades, à la maison… Quels sont les sous-entendus d’un devoir sur table, d’une règle de conduite.. Que le but d’ne interro est de savoir si on peut restituer le cours.. pas d’inventer des solutions, de donner des idées neuves.. alors oui, la réponse est évidente.. mais non il n’y a pas de pièges……..

Avoir conscience de qui est “l’utilisateur final” (hi hi.. le terme parle à la Fille puisque c’est un terme d’informaticien). Et apprendre que cet utilisateur final ne pense pas comme nous.. (le mythe de la pensée commune). C’est l’instit? alors le devoir sera fait pour plaire à l’instit. La Fille a bien aimé l’analogie avec l’artiste et l’artisan. Avec le perfectionnisme et l’adéquation de la réponse à la demande. L’artisan travaille pour satisfaire son client, l’artiste peut se permettre de penser à ses propres exigences et de produire sa pensée neuve. A votre avis… qu’attend l’école ?

Une fois les règles du jeu expliquées, l’auteur propose des stratégies pour y arriver, pour s’adapter que ce soit à l’école ou à la maison. Et quelques pistes (pas assez nombreuses.. la Fille ne se lasse pas de lire des exemples, des cas concrets) pour aider les parents à désamorcer les crises ou conflits. Elle donne aussi des clés pour les relations avec les copains, pour comprendre ce qui, chez nos enfants, bien malgré eux, peut les heurter.

Bon, voilà, un petit guide, comme le dit le titre, très simple et plein d’anecdotes.

La Fille a bien aimé..vous aussi peut-être..

 

Étiquettes : , , ,

3Commentaires

  • MaPetiteUsine dit :

    Ca me tente ce livre : depuis la lecture de ce billet, je demande à mon schtroumphf de dire des poésies dans sa tête pendant qu’il boit son lait au petit dej avant d’aller à l’école… Et miracle, ca marche : le lait est avalé en 3 mn, alors que ca durait fréquemment 15 mn avant !
    Je prends tous les trucs et astuces comme ça moi !

    Merci beaucoup !

  • Jaboss dit :

    J’ai adoré son “petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se croient pas très doués” qui dit à peu près la même chose, à destination des adultes. D’une part, je ne sais toujours pas certaine d’être HPI, mais je suis clairement neurodroitière. Et d’autre part, surtout, ce bouquin, je m’en suis servie l’année dernière pour un élève de terminale qui avait à mon avis de grosses caractéristiques d’HPI (mais je ne suis pas psy pour en être certaine …;) et qui était un “enquiquineur” : je lui ai fait lire, on en a parlé après et ça a débloqué pas mal de choses (et chez lui, et en cours) et s’il a eu son bac c’est en partie grâce à lui ;)

Laisser un commentaire