Rayures

(Rayures)

Greffe Bionique
Greffe Bionique

Ce samedi soir, la Fille et le Gars recevaient le parrain de la Zébrette.

En général, la Zébrette a l’autorisation de quitter le dîner entre amis quand celui-ci traîne en longueur. La Fille a trop le souvenir de son enfance et de la « torture » que c’était de rester à s’ennuyer à table.

Mais ce soir là, il y avait F. le fils de Parrain. Pour ses lecteurs, la Fille précise que ledit fils doit avoir au moins 25 ans (bouhh le temps passe trop vite..il était tout petit ce minot quand on l’a connu). Et comme une alchimie s’est nouée entre les deux..la Zébrette n’avait aucune intention de quitter la table (sauf pour lui montrer ses avancées MineCraft).

La Zébrette lui explique comment chaque fois qu’elle apprend un truc à l’école, elle essaie de l’appliquer à son jeu fétiche. Un aqueduc en cours d’histoire..elle en refera un. Un nouveau cours de géométrie..elle appliquera ces proportions à sa prochaine maison, etc.
« Tu as tout compris à l’école. Beaucoup d’enfant disent que c’est nul parce que ça ne sert à rien ce qu’on apprend.. toi tu as compris que ça sert à tout , tous les jours »
« mais j’aime l’école depuis que je suis dans la nouvelle; et j’aime pas les récrés »
« oh, ça.. tu ne me le fera pas croire. C’est quand même bien les récrés… »
« non.. on se gèle »
Eclats de rire…

 

Et la conversation des « grands » tourne autour des limites homme-machine. A partir de quand un être humain qui reçoit des prothèses devient une machine, à partir de quand une machine devient-elle « humaine ». Les limites des greffes bioniques.. les projections.. etc

Le cerveau.. c’est ce qui définit l’être humain. Oui, mais on peut mettre de la « mécanique » dans le cerveau (des électrodes pour soigner le Parkinson), on peut vivre avec un cerveau lésé, etc… Et les systèmes neuronaux des machines.. bla bla bla…

Bref, la Fille vous laisse imaginer les discussions.. et sa surprise de voir la Zébrette y participer juste à propos. Non pas que cela la surprenne en soi. Mais quand il y a des invités, la Zébrette se garde bien de montrer ses rayures en général. Et puis là, la Fille jouait aux spectateurs,  à observer la scène d’un air détaché. Les discussions de ce côté là, et puis de tel autre. Et de regarder la Zébrette en spectateur, la Fille en a peu l’occasion. Et là, ça lui a fait un choc… Elle a pu lire aussi l’étonnement dans les yeux de F. mais un étonnement admiratif (décryptage aisé par ses commentaires . L’étonnement dans les yeux de Parrain, mais un étonnement teinté d’un peu de réprobation (vous faites avancer cette petite trop vite), et la joie dans les yeux de la Zébrette d’avoir un adulte (autre que ses parents) qui semblait parler le même langage qu’elle (surtout que F. est un vrai geek pas vraiment sorti de l’adolescence).

Une jolie soirée pour une Zébrette qui s’est endormie le carrosse ayant été changé en citrouille depuis fort longtemps, les yeux plein d’étoiles…

« On reste humain, tant qu’on a des émotions. Qu’on ressent  le plaisir, la peur, l’amour, l’inquiétude, le bonheur, la joie…. c’est ça qui fait qu’on est un être humain » (Zébrette, 8 ans).

One Comment

  • Bluffante, ta zébrette! :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :