http://tdah365.com/
http://tdah365.com/

La Fille a quelques copinautes dont les Zébrettes ressemblent beaucoup à SA Zébrette…

L’une d’elle, une adorable petite fille qui vient de fêter ses 8 ans,  en CM1, THQI homogène, sans problème particulier..

Sa maman s’inquiète cependant d’un éventuel trouble de l’attention. La miss à rayures est très tête en l’air et très lente malgré ses résultats scolaires excellents..

La Fille est dubitative. Le monde du HP empiète souvent sur celui du TDA/H (Trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité).  Et il semble bien que la prévalence des TDA/H y soit supérieure à celui de la population générale.

De 3 à 5 % de la population est atteinte de TDA/H. Le trouble apparaît généralement avant l’âge de 7 ans. Soixante-dix pour cent d’entres eux sont hyperactifs et trente pour cent n’ont que de la difficulté à se concentrer.  Deux ou trois enfants dans chaque classe sont donc probablement atteints d’un trouble d’apprentissage. Le TDA/H ne touche pas que les petits garçons, il touche aussi les filles et même les adultes. Il y a toujours un rapport de 4 à 5 garçons pour 1 fille. Le TDA/H est fortement héréditaire.Souvent un parent proche souffre du problème. En effet, dans 80 % des cas, des parents reconnaissent chez leurs enfants leurs propres comportements.

Il semble également que le Haut Potentiel permettre de masquer ce trouble, au moins un moment.. et que cela soit d’autant plus vrai chez les filles, d’autant plus vrai qu’il n’y a pas de H associé.

Mais comment faire la différence entre une tête de linotte et une enfant atteinte d’un TDA ?
Habituellement l’IVT ou l’IMT du Wisc sont chutés. Mais dans quelle proportion ? Peut-on dire qu’un indice est chuté quand il est tout de même autour de 130 (mais si les autres indices sont autour de 150.. ça fait une sacré différence). Est-ce une condition sine qua non?

Est-ce que tout le monde s’emballe à la moindre difficulté en pensant TDA/H ou bien est-ce que ce trouble est vraiment très présent chez les HPI et pas assez (re)connu ?

Quand doit-on s’inquiéter ? Au moindre doute? Avant ? Aux premières difficultés ?

La Fille a lu beaucoup de témoignages.. d’enfant qui tombe tout le temps, qui part dans une pièce faire une action et l’a oubliée en arrivant, qui est découragé par une liste de devoirs, qui est dans son monde… Mais ne peut-on pas (comme lorsque l’on fait un inventaire à la Prévert des signes de HP) y retrouver un peu tout enfant ?

Et puis pour un enfant HP qui a mille idées en tête à la fois.. n’est-ce pas un peu normal d’oublier la moitié des consignes qu’il reçoit.. consignes qui ne font que s’ajouter à ce qui fourmille déjà dans sa petite caboche. Dans ce contexte, est-ce que tous les HPI ne sont pas TDA ?

Quand passe-t-on d’une DIFFiculté à un DYSfonctionnement (ou un trouble) ?

Et si trouble il y a .. quelles sont les solutions ? A partir de quel degré de trouble ?

 

La Fille a déjà mis presque 7 ans avant de se dire, alors que c’était évident pour tous, que sa Zébrette THQI pouvait éventuellement peut-être, être une Zébrette.. Si il lui faut autant de temps pour un TDA ou une dyslexie… elle n’est pas aidée la Zébrette!!!

Bon, voilà un billet qui n’avance guère de réponse (doux euphémisme), mais cela traduit bien l’état d’esprit de la Fille..

En tout cas, ce billet pour vous faire (si ce n’est déjà fait) connaitre l’excellent blog « Le TDAH 365 par an » ici et en particulier un article très déculpabilisant.. « Si c’était si simple de s’organiser »…

http://tdah365.com/
http://tdah365.com/

 

3 thoughts on “TDA avec ou sans H

  1. Bonjour,

    Alors là ! Depuis que je me penche sur le TDAH, je comprends encore mieux la difficulté à vivre a priori en pyjama à rayures au milieu de ces animaux bizarres, unicolores. Déjà que toute pensée, que toute approche était différente, l’incompréhension réciproque, il y a toujours eu en plus, ce sentiment d’être vraiment nulle, car n’arrivant pas à réaliser, et ce dans un temps correct, un certain nombre de tâches des plus communes, et normalement ne demandant pas une énergie intellectuelle dévorante.
    Hagarde alors, lorsque les mères de famille modèles me disent : « mais ça c’est rien, c’est juste une affaire d’organisation ! » A la description d’un nouveau poste de travail : « oh, ce n’est pas compliqué, il faut juste être organisé ! »
    Vous avez dit quoi ?? Ce mot qui évoque en moi à la fois admiration, effroi, et peur panique, car je ne vais pas y arriver … » oh, mais bien sûr que si, je vais y arriver… je vais peut-être compenser un peu avec une certaine vitesse de traitement et de compréhension des informations, mais surtout avec un débordement sur les horaires, pas de pose pour Bibi si elle veut finir à temps….
    Par exemple, là j’étais monté au bureau pour faire ma commande AMAP…mais oh, pièges des emails ! De liens en liens j’arrive ici, sujet passionnant, qui me prend aux tripes parce qu’il me dévore ! Enfin il dévore mon temps ! De clics en liens, j’ai lu un post sur les activités ménagères et le TDA ; quelle épopée, j’ai eu l’impression de lire le synopsis de ma vie quotidienne !
    Ce trouble est une nouvelle révélation pour moi ! Alors ce n’est pas de ma faute si je ne sais pas m’organiser ? Si je ne suis pas capable de retenir le nom de quelqu’un qu’on vient de me présenter ? Si je suis capable d’oublier d’aller à un rendez-vous que j’ai intégré dans mon emploi du temps et mentalement une heure plus tôt ? Parce que je pose des questions et n’écoute pas les réponses (je suis déjà ailleurs) ?…
    Vous connaissez ces expressions : Quand on a pas de tête, il faut avoir des jambes !
    Un jour, tu oublieras ta tête !
    Combien de fois je les ai entendues dans mon enfance ! Combien j’en ai fait des allers et retours ! Des trajets à l’envers pour retrouver quoi ? Pour me retrouver moi, me re-concentrer, me re-combiner ! Je me fais quelquefois penser à un puzzle éclaté ! Avec la fatigue, ce sont même les mots qui sortent de ma bouche dans le désordre, il n’y a pas que mes dossiers !

    Et le pire, c’est que j’ai manqué de patience avec mon fils de 9 ans qui est probablement comme moi, (enfin, je découvre que je suis comme lui …), avec le coté moteur en plus, eh oui c’est un garçon ; alors ca saute les garçons, ca bouge, ca casse ! Moi j’étais une petite fille calme, il y a avait juste mes jambes qui bougeaient tout le temps sous la table !

    Bref, un grand merci pour cette espace, pour les zèbres, et pour les TDA aussi, cela m’a permis de vider un peu mon sac.

    Si quelqu’un a par contre des pistes pour le diagnostic, je suis preneuse, car pour moi, c’est un peu tard, mais pour mes zébrillons, il y a surement des choses à faire ??

    A bientôt donc, chers nouveaux amis éparpillés de la tête aux pieds !

    Boum
    Maman de 2 Zèbres de 9 et 12 ans.

  2. Bonsoir,

    je reviens après une longue absence ( déménagement, plus préparation comptable du bilan d’une librairie). Je me suis alarmée pour ma zébrette (9 ans vient de commencer sa 5ième) qui avait des symptomes identiques . J’ai fait un bilan chez le psychomotricien: résultat dysharmonique. Elle a la partie du cerveau gauche plus active que la droite ce qui provoque des troubles moteurs (comme se prendre une porte, …;). Selon notre psychomotricien, cela affecte particulièrement nos petits zèbres.
    De plus, ils ont souvent des milliers de choses plus interessantes à penser que d’aller chercher une de leur chaussette oubliée sur le lit. Un moment vécu ce matin: mon petit zébreau qui devait s’habiller revient en slip avec une seule chaussette. « Maman, tu crois que le prochain élément radioactif que l’on va découvrir va commencer par la lettre V ». Réponse » ben, euh… on va écrire à l’académie des sciences pour leur demander leur avis; ce sont des experts ils auront la réponse ».
    Voilà, nos petits anges ne sont peut-etre pas encore prets pour la vie quotidienne, la vie leur propose tellement de questions sans réponse.

    Bonne soirée
    PS: désolée pour les accents circonflexes, la touche a été endommagée dans le déménagement.

  3. Bonjour,
    ma zébrette 7 ans depuis quelques jours en CE2, 160 à 4 ans et 150 au WISC 4 à 6 ans et demi. Elle ne rencontre aucun problème au niveau de l’apprentissage, mais à de grosses difficultés à se concentrer et donc à finir ses exercices dans les temps et à faire un travail « propre », car elle fini (ou essaye de finir) toujours dans l’urgence, mais cela n’a pas été détecté lors des tests. Elle est dans la lune, pense toujours à plein de choses en même temps et du coup, elle aussi, oublie ce qu’elle est partie chercher dans sa chambre ou dans le frigo ! Est-ce dû au THQI ??
    Mais en tout cas, cela la met en difficulté en classe et cela jour encore une fois sur « l’estime de soi ». Cela provoque du stress pour les évaluations (on est en plein dedans) mais aussi pour des exercices bêtes comme résoudre des multiplications. La semaine dernière, mot de la maîtresse sur le cahier « tu EXAGÈRES, 2 multiplications en 45 minutes ! » et du coup du découragement « je suis nulle je n’y arriverai jamais ! »

    Je vais donc passé un peu de temps sur « Le TDAH 365 par an », merci !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :