Philippe Sauret

Un référent EIP

Philippe Sauret

Philippe Sauret

Alors c’est certain.. si vous rencontrez M. Philippe Sauret comme référent EIP, vous vous sentirez soulagé, accompagné, épaulé.

Et si vous n’habitez pas l’académie et que vous êtes en délicatesse avec l’EN.. vous songerez sérieusement à déménager !

Rencontre avec un homme de valeur qui connait bien les EIP et qui défend un système éducatif qui les prenne en charge qui a ouvert le congrès Psyrène de   manière énergique et positive. Il n’a pas hésité non plus à répondre aux questions des enseignants présents de façon pas toujours consensuelle. La Fille aimerait bien que ses lecteurs enseignants présents donnent leur avis…

Pour lui le système éducatif a comme but de faire évoluer positivement la prise en compte des enfants dans le milieu scolaire. Cela peut sembler évident à nombre de parents en délicatesse avec l’école, mais cela fait du bien de voir que de l’intérieur également, cet objectif est bien présent.

Le défi de l’EN est de prendre en compte les différentes formes de l’intelligence.. Ce n’est pas encore suffisamment le cas.

L’école en France a été marquée par deux moments:

  • Jules Ferry et le même programme pour tous.
  • L’après-guerre : la nécessité de former de reconstruire le pays a mené à la formation d' »élites ».

Aujourd’hui, c’est une machine à trier avec un effet désastreux.

Ceux qui ont la capacité de s’adapter à ce qui est demandé à l’école (qui savent mobiliser 2 intelligences sur les 8 ou 9 décrites par Gardner) iront bien et loin, mais l’Ecole passera à côté de tous les autres.

Il est flagrant de constater la difficulté des élèves français à être autonomes et à résoudre des problèmes. La logique déductive, tellement mise en avant dans les enseignements, freine l’autonomie et la créativité.

Quand il va dans une classe, il voit une personne en activité intellectuelle et tous les autres passifs, qui doivent écouter. Une relation dominant/dominé qui n’est pas favorable aux apprentissages.

Il faut rétablir la qualité relationnelle dans la relation pédagogique.

La relation pédagogique ne doit plus être frontale. La génération Z n’accepte plus le « prof » qui transmet les savoirs, n’accepte plus d’être seulement un public attentif. Ce n’est ni la vie, ni la diversité.

Quelques lien de la Fille pour aller plus loin avec Philippe Sauret:

  • Journée d’étude sur « Les élèves intellectuellement précoces : pour une scolarité réussie », amphithéâtre de l’hôpital neurologique Pierre Wertheimer (Bron)
  • Adaptation scolaire : plan de travail 2011-2012
  • Philippe Sauret participe avec Olivier Revol entre autre à un groupe de travail au sein de l’EN sur la prise en charge des enfants HP

Étiquettes : , , ,

6Commentaires

  • Vanessa Porret dit :

    Bonjour,
    J’essaie de contacter désespérément M. Sauret depuis des semaines pour une situation critique avec mon fils…toujours pas de réponses…je n’ai que son mail. Auriez vous un numéro de tel à nous communiquer ?
    Merci

  • Parents d'un zèbre dit :

    Bonjour,

    Je souhaitais avoir si l’avis de l’article était toujours d’actualité.
    En effet nous sommes sans nouvelles de ce référent que nous avions contacté par mail pour des soucis rencontres avec l’établissement de notre enfant.
    Après un premier mail dans lequel il nous a assuré être attentif a notre demande et de le tenir informe, nous n’avons plus aucune nouvelle malgré des demandes d’entretien, d’aide et coups de fil (pas joignable par téléphone).

    Je pense qu’il doit être très occupe mais nous sommes en plein désarroi et nous sentons quelque peu « abandonnes »…

  • OUTTERS Anne dit :

    Cela fait un moment que je suis vos propos et j’adore votre blog. Je prends enfin le temps (vive les vacances …;) de vous mettre un billet puisque vous adorez cela ! La Fille que vous êtes relate avec beaucoup de bonne humeur des anecdotes qui reflètent tellement le quotidien … mais cela avance. Pour info, nous avons le plaisir d’accueillir le Dr Olivier Revol en Franche-Comté, à Sévenans près Belfort, samedi 5 octobre 2013 qui donnera une conférence sur le thème que nous connaissons tous mais entouré du Rectorat de Besançon, d’une psychologue clinicienne et d’un témoignage d’une adjointe de direction de lycée et enseignante. Ces contrées qui semblent connues de nul part ont aussi leur lot d’EIP mais le désert médical en plus … avis à bon entendeur !

    • La Fille dit :

      Merci pour le commentaire et bien belle nouvelle que la conférence d’Oliver Revol….
      Il porte la bonne parole avec un tel engagement et une telle conviction (soupoudré d’un professionnalisme et d’une expérience imposants)
      Ce sra un grand pas, j’en suis certaine!

Laisser un commentaire