Enfants surdoués.. Et après?

Envoyé spécial.. La suite

Envoyé Spécial ... La suite
Envoyé Spécial … La suite

Un reportage réalisé de Sophie Rodier.

Artistes en culottes courtes ou petits génies des mathématiques, leur don en avait fait des enfants exceptionnels. En 1991, Envoyé spécial filmait les premières œuvres d’un petit génie de l’art contemporain. Pejman, 9 ans, peignait dans la salle de bains familiale avec l’assurance d’un adulte qui a trouvé son style. Au même âge, Jean était déjà considéré comme un pianiste confirmé. Ses parents avaient tout sacrifié pour qu’il se consacre exclusivement à la musique. Le petit garçon avait gagné le surnom de “petit Mozart niçois” dans les articles qui lui étaient consacrés. Samuel, lui, eut droit aux honneurs des journaux de 20 heures en devenant le plus jeune bachelier de France. A 14 ans, il venait de franchir la première étape d’un cursus universitaire qui s’annonçait sans faute. Devenus adultes, Samuel, Jean et Pejman ont-ils confirmé les espoirs que leurs parents avaient placés en eux ?

Emission présentée par Françoise Joly. Son invité est Fahim Alam, 11 ans, champion de France d’échecs.

Et plus encore sur le site de l’émission

 

La Fille a regardé ce reportage bien sûr. Le Gars faisait autre chose, mais pas loin de la télé.  A la présentation du reportage, ça n’a pas manqué “Tu vois bien que notre fille n’est pas surdouée. Douée, oui. Mais surdouée non. Elle ne fait rien d’extraordinaire, elle”.

Elle n’était pas volée celle-là. Le reportage montrait des petits génies dans divers domaines (peinture, mathématiques, musique…;).

La Fille a vu un petit garçon THQI qui aurait pu être sa Zébrette. Sauf qu’il n’a pas sauté de classe. Et que tout le monde s’en félicitait. Elle aurait aimé le voir un peu plus vieux (mais elle reviendra dans quelques années). Au collège, il va mieux qu’en primaire. Chouette. Mais elle est un peu restée sur sa faim.
Faut dire qu’elle aurait aimé lire dans l’avenir de ce zébreau celui de sa zébrette.

La Fille a oublié que tous ces équidés sont bien différents, et que celui-ci ne ressemble pas à celle-là… et que donc son parcours ne peut être la boule de cristal qui lui manque. Tant pis, La Fille continuera avec ses doutes.

Bon au final, ce n’est guère brillant comme bilan. Mais aussi les zèbres étaient peu représentatifs de la harde, entre le côté “génie” et le côté “exploitation médiatique dudit génie” pour certains.

Ce n’est pas aujourd’hui que Le Gars sera convaincu  :malu2 !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :