Cogito'Z
Cogito’Z

C’était il y a quelques jours, une rencontre au centre Cogito’z, organisée par l’Anpeip-Provence, et animée par Jeanne Siaud-Facchin. La Fille l’avait annoncé là

La Fille a bien regretté de rater cette occasion. Ses rencontres avec la psychologues spécialisée es EIP, ont toujours été de grands moments de plaisirs.

Mais grâce à la participation de parents et au retour de Stéphanie, la Fille peut partager avec vous ce qu’il y avait à retenir de cette soirée… Dommage que l’ambiance ne se partage pas bien dans les billets, surtout quand on n’y était pas, car ce devait être une pépite de plus.

Allez, une autre rencontre sera organisée, plus particulièrement réservée aux adhérents des Bouches-d-Rhône.. La Fille se rattrapera..

Et mille mercis à Stéphanie!


Parmi toutes les petites pépites qui ont illuminé notre soirée et les graines que Jeanne a semé ; voici en vrac et de façon bien réductrice ce que j’ai noté :

1. Phrases à méditer

« Le meilleur prédicteur de l’avenir des enfants c’est le plaisir à vivre des parents ».

« Dans l’éducation, il n’y a pas de donnant-donnant ! Le rôle de parent est de donner ; et les enfants n’ont rien à rendre ! »

« Les clés de l’Education ? Ce sont les 3 C : Cohérence – Consistance – Clarté ».

« L’effort ? Ce n’est qu’une zone d’inconfort à traverser ! »

« Plutot que de s’acharner à arracher des mauvaises herbes, qui repousseront inévitablement, plus nombreuses et résistantes, pourquoi ne pas changer d’angle
de vue et décider de planter des fleurs ? »

« La punition marque la désapprobation, mais jamais ne modifie un comportement ».

C’est pour cela que la seule chose qui fonctionne à long terme c’est le « renfocement positif ».

2. Le RENFORCEMEMENT POSITIF
Le principe est de faire entrer l’enfant dans un cercle vertueux, de le surprendre par la valorisation.

Le renforcement positif est à l’origine de la sécrétion d’endorphine, hormone du plaisir, qui va déclencher le « circuit de la récompense » ; en opposition avec le cortisol (l’hormone du stress). Mais ce qu’il faut savoir c’est que le cortisol est beaucoup plus puissant que l’endorphine et a la capacité de l’inhiber totalement.

Donc, si l’enfant a associé travail scolaire et cortisol, toute son énergie va être utilisée pour fuir et éviter tout ce qui a trait aux devoirs. Si en revanche on valorise le moindre progrès, si on se focalise sur toutes les choses qui ont été bien accomplies, si l’on reconnait tous les efforts qui ont été consentis, si on exprime à notre enfant notre satisfaction, notre contentement, notre fierté… l’enfant modifiera inévitablement son comportement pour aller vers la récompense et avoir sa dose d’endorphine, hormone addictive, je vous le rappelle…

La seule difficulté c’est que pour modifier un comportement et l’ancrer (pour que le cerveau intègre le nouveau comportement comme naturel), il faut 21 jours !

21 jours durant lesquels on va encourager, féliciter, surjouer chaque mini-progrès mais en toute sincérité !!! Il ne s’agit pas de lui mentir, il faut vraiment incarner la valorisation (que ça vienne des tripes et non de l’intellect)… sinon c’est bien évidemment contre-productif, et de toute façon il s’en rendra-compte !!!

L’autre difficulté durant ces 21 jours, c’est qu’il faut éviter autant que possible la critique, la dévalorisation… puisque souvenez-vous le cortisol est plus puissant que l’endorphine !!! A ce propos, ne pas formuler un compliment suivi d’un mais… il annule complètement le compliment !!!!

Et si toutefois vous deviez le faire pour x raisons, essayez d’espacer autant que possible la valorisation du reproche.

Par ailleurs, durant ces 21 jours, on peut mettre en place un certain nombre de rituels qui vont faciliter ce renforcement positif et par la même occasion alimenter la confiance et l’estime de soi.
– le sablier
Pendant le temps du sablier, l’enfant raconte ce qu’il a vécu d’agréable dans la journée, sans que le parent intervienne pour le questionner, le conseilller,
commenter etc… Il s’agit d’une Ecoute active et bienveillante.

– Câlins sur Canapé
Proposer des petits moments privilégiés chaque soir, où l’on va se blottir dans les bras l’un de l’autre, se faire des câlins et des bisous…
Il s’agit ici de renforcer les réserves de sécurité affective, d’énergie de vie et de petits bonheurs.
En effet toutes ces ressources affectives familiales vont permettre à l’enfant de puiser dedans dans les moments difficiles.

>- le cahier des réclamations
A faire remplir par l’enfant, cela vous évitera le martelage ou l’effet rouleau-compresseur. Par ailleurs l’enfant se sent pris en considération et le cahier permet aussi de gérer les préoccupations à un moment donné et de pouvoir échanger. Ainsi on reporte une situation de crise et on peut expliquer en toute sérénité.
A ce propos : ne jamais s’expliquer ou argumenter à chaud, cela ne sert à rien… ne pas hésiter à utiliser la technique du disque rayé c’est très efficace contre un rouleau-compresseur croisé avec un pitt-bull (qui ne lache rien… comme vous le savez).
Par exemple :
Brosse-toi les dents !
Pourquoi ?
Brosse-toi les dents !
Pourquoi ?
Brosse-toi les dents !
Brosse-toi les dents !
Brosse-toi les dents !
Brosse-toi les dents !

Comme l’a souligné Nathalie Berlon,(ndlr: responsable Anpeip-Provence) « bizarrement on perdra moins d’énergie à faire le disque rayé qu’à argumenter…. »

– le cahier des fleurs
Chaque membre de la famille peut remplir son cahier chaque jour, en commençant toujours par « aujourd’hui je suis content parce que…. » ou « aujourd’hui je suis fier parce que… »
Le but étant de partager nos bonheurs et nos plaisirs en famille ; ce sont des moments de partage qui s’ancrent dans le coeur des enfants pour toujours ; c’est tout simplement se reconnecter à l’amour qui nous lie. C’est aussi leur apprendre que le Bonheur avec un grand B est fait de plein de petits bonheurs avec des petits b.

– le bocal (transparent) à billes en verre plates de couleurs chaudes (de préférence)
Ce bocal va permettre àl’enfant de visualiser toutes les bonnes choses accomplies, toutes les compétences acquises … symbolisées par une bille (un acte une bille). Contribue à renforcer l’estime de soi.

– lire l’histoire du Père Castor « la boite à soleil » d’A. Deletaille (4,20 euros)

Voilà, j’espère ne pas avoir trop trahi la parole de JSF et surtout avoir éveillé votre curiosité… je vous encourage vivement à participer à la prochaine conférence
et au prochain groupe de parole et à lire ses livres pour plus de compréhension…

Pour l’aspect plus perso : je suis ressortie hier soir reboostée comme jamais car elle m’a recentrée sur l’essentiel et confortée dans mes pratiques encore trop timorées.
On va expérimenter le RENFORCEMENT POSITIF en famille (mais intégral cette fois-ci) on vous en donnera des nouvelles dans 21 jours !!!

Encore merci Stéphanie pour ce résumé vraiment complet… et rv dans 21 jours

Pour ceux qui en redemandent… un autre résumé d’une autre rencontre chez Cogitoz (en attendant que la Fille retrouve le résumé de la rencontre avec JSF sur le Stress)..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :