La précocité dans tous ses états
La précocité dans tous ses états

La Fille vous laissera découvrir les témoignages du chapitre 5. La dernière partie s’intitule « Comment préserver le potentiel de l’enfant ».

La Fille, à priori, n’est pas fan du titre. Mais se laisse rarement influencer par ses premières impressions, et c’est tant mieux.

Une mine d’informations sur le rôle des parents. Cela peut sembler évident, mais ce qui va sans dire va encore mieux en le disant.

Des conseils pour aborder l’école..tout en posant en préalable qu’il n’y a pas d’école parfaite ni idéale..

Un avis sur les écoles spéciales EIP… pas bien bon…et avec Olivier Revol il pense que la meilleure école est celle du bout de la rue, celle de la proximité ». Mais si cela n’est pas possible, il fuit les écoles hors contrat (et explique pourquoi) et préfère de loin les écoles avec professeurs formés aux EIP à celles avec « classes EIP ». Oh chouette… sur le papier c’est la description du collège de la Zébrette! Pas de classe « spéciale » EIP, mais des EIP connus/reconnus dans des classes avec professeurs choisis…

D’ailleurs F.Bak donne l’adresse d’un site « http://www.pole-psy.com » qui référence des écoles pour EIP , et dans la région PACA, la première référencée, est celle de la Zébrette 🙂 (bon, l’ordre est sûrement alphabétique, mais qu’importe).

Avant d’inscrire votre enfant (trop tard pour la fille de la Fille), il indique les bonnes questions à poser, les bons indicateurs à prendre en compte.

Et F.Bak insiste à plusieurs reprises sur le fait de ne pas confondre l’école, lieu des apprentissages et lieu des soins. Ainsi la mise en place dans certaines structures de psychologues pour permettre aux EIP de se rencontrer en groupe de parole, est une bonne chose, mais il ne faut pas confondre les genres.

Bien sûr, une partie de ce chapitre est consacré à l’incontournable (?) saut de classe.

La Fille a été intéressée par tout ça, mais à la lecture de ce que devrait comprendre un « bon dispositif d’accueil EIP », elle se dit que ce n’est pas gagné et se demande quelle école est dans la capacité de mettre cela en oeuvre.

Bah, sûrement que comme pour tout, si déjà la volonté est là, et un peu de ce que la théorie demande… les premiers pas sont faits, et ce sont les plus difficiles…

Voilà, peut-être que vous aurez eu envie de découvrir ce livre riche et fouillé… En attendant, la Fille va s’attaquer à « L’Elément » de Ken Robinson… Une nouvelle aventure commence..

Bon bout d’An à tous!

2 thoughts on “Bak et la précocité (5/5)

  1. Comment faites-vous, entre les toasts de foie gras et la cuisson de la dinde, pour arriver à nous rédiger 2 articles aussi passionnants ???
    Je me précipite pour acheter le livre (j’étais déjà convaincue dès le 1er article de toute façon !!!). Merci Merci !!!
    Il me tarde d’avoir vos commentaires sur « L’Elément »… :bingung:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :