rtbf.be
rtbf.be
A quel âge et comment identifier les enfants à haut potentiel, les « surdoués » ? Ont-ils besoin d’un accompagnement spécifique? Que peuvent faire les parents de tels jeunes pour les aider ? Carine Doutreloux, présidente d’EHP-Belgique, l’association belge pour l’épanouissement du haut potentiel, a répondu aux questions des internautes.

Mots clés
Enseignement,
Surdoué

A quel âge et comment identifier les enfants à haut potentiel, les « surdoués » ? Ont-ils besoin d’un accompagnement spécifique? Que peuvent faire les parents de tels jeunes pour les aider ? Carine Doutreloux, présidente d’EHP-Belgique, l’association belge pour l’épanouissement du haut potentiel, a répondu aux questions des internautes.

Et aussi
Le programme de la journée InterPros du 8 février organisée par EHP-Belgique

Il existe une proposition de résolution au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui demande de « reconnaître les besoins spécifiques des enfants à haut potentiel et d’améliorer leur prise en charge au sein de l’enseignement ». On estime en effet qu’il y a entre 2,5 et 5% de la population qui est « à haut potentiel » ; ce sont ceux qu’on appelle parfois familièrement des « surdoués ». Et deux tiers des enfants concernés rencontrent des difficultés. Elles sont sources de souffrances qui peuvent, au pire, mener au suicide.

Pourquoi faut-il un accompagnement spécifique des enfants à haut potentiel ? A quel âge et comment identifier ces jeunes ? Les centres PMS et autres équipes scolaires sont-ils apte à les identifier ? Que peuvent faire les parents de tels jeunes pour les aider ou les accompagner ?

Relisez ci-dessous le chat avec Carine Doutreloux, présidente d’EHP-Belgique, l’association belge pour l’épanouissement du haut potentiel.

Pour suivre le chat de Carine Doutreloux c’est là

1 thought on “EIP en Belgique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :