Méjannes le Clap

Sur le chemin….

Méjannes le Clap

Méjannes le Clap

Certains diront que c’est grâce à l’éducation qu’elle reçoit, grâce à la bienveillance dont ses parents essaient de l’entourer que la Zébrette avance si joliment sur son chemin de vie.

Mais la Fille pense que c’est surtout grâce à elle (la Zébrette), grâce à ce qu’elle est et aux ressources qu’elle possède qu’elle progresse sur son chemin de liberté.

Tes yeux auront peut-être la couleur des miens. Ton sourire ressemblera peut-être au sien. Mais tu seras unique, et jamais tu ne seras ni moi, ni lui, ni nous. Nous te dirons ce que nous savons. Nous t’enseignerons ce que nous croyons. Mais toi, tu traceras ton chemin, qui ne sera ni le mien, ni le sien ,mais le tien, ton chemin de liberté.“.

Innées ou acquises.. bien difficile à dire. Mais la Fille pense qu’il y a une bonne part de hasard là-dedans, et donc d’inné.

Certains disent que “l’intelligence, c’est la capacité à s’adapter” (définition parmi d’autres à laquelle la Fille adhère bien, ou plutôt qu’elle souhaiterait voir se vérifier à travers la Zébrette).

La résilience, c’est ce à quoi la Fille pense après ça. La Faculté à “rebondir”, à vaincre des situations de stress, à faire face à des situations difficiles. Si Boris Cyrulnik, qui a introduit en France cette notion, la pense acquise la Fille se demande si elle n’est pas un peu génétiquement programmée aussi..

Et la résilience, c’est bien ce que voit la Fille ce soir…

Toutes ces réflexions pour quoi ?

Pour faire écho à la réflexion de ce soir… quand la Fille montrait le site de l’office de tourisme de Méjannes le Clap , lieu de la classe d’intégration, qui commencera demain à 7h30.

Avec ces sources superbes

Méjannes le Clap

Méjannes le Clap

ou ces grottes somptueuses

Grotte de la Salamandre

Grotte de la Salamandre

la Zébrette qui lance “J’ai trop hâte“.

Oui, oui .. vous avez bien lu !!! “J’ai trop hâte” (la Fille le réécrit comme pour se dire qu’elle n’a pas rêvé).

La Fille se dit .. quel chemin parcouru… Cette gamine de 9 ans, qui a l’air plutôt bien dans ses baskets, en a fait du chemin, un chemin personnel. Cette gamine qui refusait de dormir ailleurs que chez elle jusqu’à il y a peu. Cette gamine qui se plaignait de ne pas avoir d’amis. Cette gamine qui préférait l’école à l’ennui des récréations…

Alors bien sûr, ses relations aux autres ne sont pas toujours idéales ou faciles, mais elle semble assumer mieux qu’avant.

Hier, elle était invitée à une boum. Quand la Fille est revenue la chercher vers 21h30, elle jouait avec d’autres sur un tapis Twister-like. Elle semblait bien s’amuser. Même si plus tard, en tête à tête, elle avouait s’être ennuyée. Parce que danser c’est pas son truc. Et qu’elle ne pensait pas qu’ils n’allaient faire que ça… danser… (la Fille souriait intérieurement.. les boums.. elle en a fait peu, mais n’étais jamais à l’aise).

Alors d’où lui vient cette sérénité nouvelle ?

Oh… tout n’est pas limpide. A 21h45, elle ne dort toujours pas. Mais c’est sûrement très normal à la veille d’un événement un peu hors du commun.

Elle a avoué il y a quelques minutes, en se mettant au lit,  “stresser à mort“.

La Fille a voulu la rassurer “visiblement tu stresses à mort la veille à 21h30.. c’est mieux que de stresser une semaine avant!”

Réponse immédiate : “je ne sais pas et je me pose la question. Peut-être vaut-il mieux stresser un petit peu, longtemps que aussi intensément pas longtemps.. je vais mourir de stress

Mais.. l’écrit ne retranscrit pas les éclats de rire et l’autodérision qui accompagnait ces paroles. Ni le phrasé à la Cyprien qui est la nouvelle mode locale… Ni les yeux qui rigolent.. Alors oui , elle stresse sûrement un peu… ou beaucoup.. .mais elle gère superbement bien.

La Zébrette a voulu “parler de ce qui la travaille, pour pouvoir dormir tranquillement ensuite“.

La Fille sait bien que c’est une étape obligée et qu’elle doit éviter de regarder l’heure qui défile…

Mais quand les sujets d’inquiétudes sont… les chansons du mp3 qui sont trop bien et qui font passer le temps trop vite (beaucoup de “trop” dans ses paroles), espérer que ses amies soient avec elle dans sa chambre et pas ses ennemies (ah.. c’est à ce point 🙂 Jamais excessifs les Z… ), est-ce que son pansement sous le pied se décollera sous la douche, comment fait la Fille pour en connaitre plus sur les différents Galops qu’elle, Julie sa nouvelle monitrice qui est tout de même très sérieuse et rigoureuse lors des reprises, ce qui la surprend agréablement, les révisions qu’elle lui a fait faire sur la théorie et qui rassure la Zébrette.. “c’est comme un bac blanc maman…. c’est le programme et du coup tu peux voir comment tu te situes pour le vrai examen… “, pourquoi on tombe plus souvent sur les genoux et les mains.? tu as vu les vaches qui font du saut d’obstacle dans E=M6?, dans ma tête j’ai les plans pour aménager le jardin pour accueillir un cheval.. quand je serai grande et que j’aurais cette maison… et ma tante, si elle était enceinte d’un petit garçon ce serait bien.. je n’ai que des cousines. Et c’est bon maintenant? elle ne fera pas de fausse-couche ?

Quand elle entend tout ça, la Fille se dit que ce n’est rien de bien inhabituel.. un dimanche soir comme les autres… Alors certes, la Zébrette a du mal à dormir.. mais pas plus que les autres dimanches soirs.

La nuit va être longue et courte.. Longue pour tomber dans les bras de Morphée. Courte car le réveil sera à 6h00.

Les quelques jours en classe d’intégration risquent d’être à son image..

Et la Zébrette reviendra.. encore un peu plus grandie…

C’est le rôle des parents d’accompagner ses enfants vers ça… vers l’envol, vers l’autonomie..

Mais ce rôle est plus ou moins facile à tenir, car nous ne le tenons pas seuls.. nous le tenons avec , grâce, envers, malgré (rayer la ou les mentions inutiles) nos enfants (mais aussi avec, grâce, envers et malgré ce que nous sommes).

La Fille a juste l’impression d’être spectatrice de ce cheminement… Elle sera là si la Zébrette chute, pour l’aider à se relever.. mais en attendant.. elle la regarde.. trouver son chemin à elle…

Étiquettes : , , , ,

2Commentaires

  • celine dit :

    idem… Je retrouve mes dimanches soir (avec quelques années de réserves, nous en sommes à nous réconcilier avec le centre aéré, loin d’imaginer 3 jours ailleurs, mais encore à quelques temps du collège… du moins je l’espère…;)

  • Étincelle dit :

    Merci pour ce très beau texte qui fait du bien.

Laisser un commentaire