Quand tout s’organise

La religion
La religion

La Fille l’a souvent dit… Zébrette est d’une normalité très normale… enfin le plus souvent.

Est-ce parce que les rayures se font plus discrètes chez un dix-ans que chez un troizans?
Ou plutôt, parce que depuis toujours la Zébrette se fond dans l’anormalité la normalité de sa famille ?

Et comme la Fille est du genre qui doute… elle ressent souvent le syndrôme de l’usurpateur par procuration.

Mais il y a des jours des soirs où, alors que la Fille écoute attentivement le déversement de paroles de la miss, elle a, dans son esprit, les images d’un puzzle où tout se met parfaitement en place.

Hier soir, la Zébrette, lisant Phileas et Autobulle, (si, si, la Fille a conseillé cet magazine qui aide à réfléchir ), a voulu partager son opinion sur la Religion.

Ce n’est pas l’objet d’un débat sur « elle a raison/elle a tort » mais sur l’articulation de sa pensée, sur la force de sa conviction argumentée, sur la puissance des arguments, et les mots choisis (la Fille honnêtement ne trouve pas que Z dénote des autres enfants de par son vocabulaire…. d’habitude) pour appuyer son propos, les exemples sortis de sources que la Fille croyaient oubliées, voir jamais retenues, l’énergie dégagée pour convaincre..

Et alors qu’elle parlait, parlait, parlait, et que la Fille écoutait, écoutait, écoutait, l’image d’Olivier Revol s’imposait (naaaaan, la Fille ne rêve pas du célèbre doc!).

La rage de tout maîtriser

Le premier signe de HP pour le Chef de Service lyonnais…  Ah ben c’est certain alors.. la Zébrette est bien rayée…

Et hier soir, la Fille ne pensait pas avoir une enfant de 10 ans comme compagne de discussion…

Et hier soir, la Fille ne regardait pas l’horloge (qui s’approchait de minuit.. ah ben non elle ne la regardait pas..)..

Et hier soir, la Fille se disait qu’elle vivait un moment de partage à garder bien au chaud dans sa mémoire…

2 Comments

  • Garde bien ce moment dans ta mémoire ET dans ton cœur

  • je connais bien le syndrome de l’imposteur par procuration ! lol ! chez nous aussi, des moments de doute (euh nan… ils se sont forcément trompés), et des moments d’évidence (ah OUI effectivement! ;) ).. normal, on ne peut pas être toujours au top et puis ça crève de ressentir tout ça…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :