Fanny Nusbaum

HP-C & HP-L

Fanny Nusbaum

Fanny Nusbaum

Psyrène 2015… Intervention de Fanny Nusbaum

Mécanismes cérébraux de la motivation et « chemin de réussite », chez les enfants à haut potentiel à profils Laminaire et Complexe.

Avertissement : dans cette série d’articles sur le congrès PSYRENE 2015 qui s’est tenu à Lyon les 3 et 4 Juillet 2015, toute la difficulté de la Fille sera de vous faire partager au mieux les conférences de haut vol auxquelles elle a assisté.. sans pour autant vous dévoiler tout le travail de ces médecins ou chercheurs.. qui referont peut-être ou sûrement d’autres conférences sur le même sujet. En espérant respecter les auteurs tout en satisfaisant la curiosité des lecteurs…

Fanny Nusbaum est la dirigeante & créatrice du Centre PSYRENE (PSYchologie, REcherche & NEurosciences). Elle est psychologue, docteur en psychologie et neurosciences, chercheur en neurosciences (Université Lyon II). On notera également son intérêt pour l’hypnose dont certains aspects sont abordés durant le congrès. Le titre de sa thèse « La douleur chronique, un problème de santé publique : l’hypnose comme modèle de restauration de l’endocongruence » ou le prix Peter Berner 2008 récompensant un chercheur en hypnose scientifique en sont les manifestations les plus évidentes.

Les présentations faites, la Fille veut ajouter une précision qui risque de décevoir certains lecteurs mais qui est essentielle.

Fanny Nusbaum a présenté quelques images de l’étude commencée il y a deux ans. Cette étude a été abondamment relayée dans la presse. « Les enfants précoces ont-ils un cerveau différent?« .  Participent à cette étude, aux côtés de Fanny, Dominic Sappey-Marienier, biophysicien, et Olivier Revol, pédopsychiatre.
Cependant, cette étude n’est pas encore terminée, et encore moins publiée.
Aussi, malgré l’intérêt des images et des premières conclusions, pour respecter la démarche scientifique et tous les espoirs mis dans cette étude, la Fille ne vous en parlera pas !!
Si vous ne pouvez réfréner votre curiosité, les nombreux liens déjà disponibles sur la toile, devraient vous satisfaire. Et comme la Fille est sympa (méthode Coué), elle vous en met quelques-uns ici :

  • Sciences pour tous
  • RA-Santé
  • Sciences&Avenir

La Fille a rencontré, il y a quelques années Fanny et Psyrène.. virtuellement. C’était au début de son plongeon dans la marmite HP et elle vous parlait de sa découverte là

 

 

Alors forcément, cette conférence .. motivation, réussite, HPL, HPC… 🙂

Mais avant de commencer, précisons quelques notions de psychologie .

Fanny Nusbaum, à l’instar de Michel Hansenne et d’autres,  décrit la personnalité d’un individu (et donc d’un enfant HP) avec l’acronyme OCEAN (et déjà l’imagination de la Fille sent bon l’air marin) :

  • Ouverture (l’ouverture à l’expérience distingue les personnes imaginatives et créatives des personnes terre-à-terre et conventionnelles. Une personne « ouverte »est curieuse intellectuellement, apprécie l’art, est sensible à la beauté. Elle est, plus qu’une personne « fermée », consciente de ses sentiments. Elle possède souvent des convictions peu conventionnelles et individualistes, même si ses actions se conforment à l’usage)
  • Consciencieusité (le fait d’être consciencieux. Correspond à l’honnêteté, la persistance, la planification des comportements)
  • Extraversion (Comportement orienté vers le monde extérieur, la sociabilité, la recherche d’échanges affectifs et intellectuels avec les autres)
  • Agréabilité (Trait de caractère correspondant à la tendance d’un individu à être agréable, généreux et altruiste.)
  • Neuroticisme (Une personne ayant un neuroticisme ou  névrosisme important est facilement encline à la colère, à l’anxiété ou encore à la dépression.)

 

Avant de commencer, on explicitera les différents types de profils cognitifs

  • auditif vs visuel
  • attention sélective vs attention diffuse
  • traitement de l’information séquentiel vs simultané
  • raisonnement verbal vs perceptif

et de motivation (le schéma vient de Deci & Ryan 2002)

motivation

La motivation intrinsèque est celle qui fait que l’on va s’épanouir (elle vient de soi). La motivation extrinsèque est celle qui veut que l’on fasse plaisir à ses parents, son instit.

De même souvent l’on confond les notions de sympathie et d’empathie. Un extrait de l’article de www.coach-objectif.com permettra de comprendre les différences entre ces notions.

L’empathie et la sympathie se réfèrent à des processus d’identification à un “autre”. L’étymologie grecque de ces deux mots permet de se faire une idée de ce qui les différencie:

Sym-pathie signifie “ressentir avec”. On fait un avec l’objet observé et partage ses pensées et sentiments. La conscience est déplacée de soi vers l’autre. Il y a fusion.

Em-pathie signifie “ressentir en dedans”. On partage le point de vue d’autrui, pour observer ses pensées et sentiments. La conscience de soi se place dans la situation d’un “autre” pour partager son expérience. Il y a une recherche de compréhension et conscience.

Le processus d’identification diffère au niveau de la conscience de soi et du monde.

Dans une approche sympathique, je m’identifie pleinement avec les aspects de la vie de quelqu’un d’autre. Je perds le sens de ma propre identité. Ce faisant, je deviens sensible à toutes les sortes d’expériences sans être capable de me positionner. Cela peut me mener jusqu’au chaos émotionnel : je perçois des informations et les absorbe intégralement sans être capable d’analyse ni de compréhension globale.

Sympathie : je ressens les sentiments d’un autre, je fusionne, je perds conscience de moi et du monde.

Dans une approche empathique, j’utilise ma propre expérience et augmente ma conscience du monde par l’identification et la réflexivité consciente.

Je complète mon vécu (expérience et émotions) par celui de quelqu’un d’autre : j’adopte un autre regard sur le monde pour et le fais mien temporairement.

Je bénéficie de l’expérience de l’autre et en retire une connaissance plus complète de la réalité. J’élargis mon champ de conscience.

Empathie : je ressens de l’intérieur, je comprends, je développe ma conscience de moi-même et du monde.


Le HP profil COMPLEXE

Sa personnalité serait le EON de l’OCEAN… Extraversion, Ouverture, Névrosisme.. et Fanny Nusbaum le souligne à plusieurs reprises.. il se sent étranger dans ce monde, pas chez lui sur cette planète..

Les parents auront vite fait de remarquer sa relation à l’autorité et à la norme. Les groupes et forums regorgent de témoignages sur ces petits bouts, hauts comme 3 pommes, qui déjà défient chaque règle, chaque jour… (cela fait partie des premières raisons de doutes de la Fille quant au HP de la Zébrette, elle qui devance la règle et la norme et qui s’autopunissait avant d’avoir atteint l’âge de deux ans). Ces enfants n’ont pas conscience des différences hiérarchiques (la Fille pense à ce jeune homme HPC de 10 ans, qui discutait – certains diraient répondait – à son directeur d’école… au risque de se faire exclure définitivement, à quelques semaines de la fin du Primaire… il n’avait pas tort sur le fond de son argumentation. Juste il n’avait aucune conscience de cette différence hiérarchique). Ils sont souvent dans la provocation, voulue ou insconsciente.

Leur relation à l’autre se fait plus dans le mode sympathie que le mode empathie. Mais alors, ils se perdent eux-même en fusionnant avec les émotions d’autrui.

Le profil Weschler correspond à un profil hétérogène.

Côté travail et apprentissage, c’est la procrastination, l’abduction et l‘automatisation rapide qui prévalent.  La procrastination.. la Fille ne s’étendra pas… Combien de HPI se sentent concernés ? Nombreux sans aucun doute (et c’est là où les choses ne sont pas forcément aussi binaires, selon la Fille. Si le HPL sait planifier et le HPC n’a pas toujours cette habileté, cela ne veut pas dire que le HPL ne procrastine pas. Parce que cela procure aussi une décharge d’adrénaline et un boost bénéfiques à la bonne réalisation de la tâche…;). L’abduction, est une forme de raisonnement intuitif qui consiste à supprimer les solutions improbables. Cette notion s’oppose à une logique d’exploration systématique. le HPC procède par enquête., tâtonnement, probabilité. Oui mais…. quand c’est à peu près juste …. c’est faux ! Au moins en mathématiques! Cela peut expliquer nombre de difficultés rencontrées par les têtes blondes brunes ou rousses à l’école. L’automatisation rapide est liée au processus cérébral qui fait passer l’information directement de l’hippocampe au pariétal. Il faudrait pour diminuer les difficultés des apprentissages que ces mécanismes passent par le cortex préfrontal. Maintenant, en ce qui concerne les difficultés d’apprentissages, la Fille se demande ce qui est lié directement au profil complexe et ce qui est conséquence des co-morbidités suggérées par le profil hétérogène (tda? dys? ).

Point de vue motivation celle des profils HPC est principalement intrinsèque (liée à la connaissance, la stimulation, ..).
Cependant, ils ont une estime de soi dégradée malgré une confiance en eux importante (et la Fille pense de nouveau à ce jeune homme de 10 ans HPC sans aucun doute… ). Il faut bien faire la différence entre ces deux notions, souvent confondues. L’estime de soi représente combien « je me considère valable« , la confiance en soi représente « combien je me considère capable« .

Si l’on se penche sur ce qui les stimule ?

Sûrement pas le temps (et souvent ils chutent « code »;), la valorisation, l’exhortation (il ne faut pas leur dire « ne pas ».. car ils entendront le contraire de ce que l’on attend d’eux. Il faut leur donner des instructions positives), ils sont très créatifs, et aiment le surnaturel ou la magie, lheroic fantasy, (récit héroïque dans le cadre d’un monde merveilleux). Il exprime son potentiel au mieux dans la difficulté.

Qui donc ?

Sur le site de Psyrène vous trouverez une liste non exhaustive de personnalités HPI-C, réelles ou imaginaires… Tom Sawyer, Heidi, Sophie (Les Malheurs de Sophie), Aladin, Le Petit Prince, Julien Sorel, Dark Vador, Calvin (Calvin et Hobbes), Léonard de Vinci, Wolfgang Amadeus Mozart, Vincent van Gogh, Nostradamus, Camille Claudel, Coco Chanel, Arthur Rimbaud, Oscar Wilde, Winston Churchill, Charles Baudelaire, Albert Einstein, Sigmund Freud, Napoléon 1er, Pablo Picasso, Francis Bacon, Salvador Dalì, Romain Gary, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Madonna, Mickael Jackson, Eric Zemmour, Michel Onfray, Nicolas Bedos, Alain Finkielkraut, Raymond Domenech, Fabrice Luchini, Roberto Benigni, Gaspard Proust, Jean-Marie Bigard, Peter Doherty, Amy Winehouse.


Le HP profil LAMINAIRE

Sa personnalité serait le IAC de l’OCEAN… Introversion, Agréabilité, Consciencieusité. Bon ok… il n’y a pas de I  dans OCEAN.. Disons que c’est le non-E….

Sa relation à l’autorité et à la norme en fait un enfant facile. La fermeté bienveillante ne pose pas de souci.  Il sait « être à sa place » et si il a une « aura » il fait facilement l’unanimité. La Fille qui connait bien les Zébrettes de ce type 🙂 aimerait tout de même rappeler cet article et les inquiétudes qu’il suscite. Ces enfants si « simples » en apparence pourraient passer inaperçus.. tout comme leurs difficultés potentielles.

Leur relation à l’autre se fait plus dans le mode empathie que le mode sympathie. Elle leur  permet de merveilleux moments de partage et les fait grandir en ‘humanitude’ .

Le profil Weschler correspond à un profil homogène.

Côté travail et apprentissage, c’est la précrastination,(ah ben tient… la Fille ne connaissait pas ce terme) l’induction (et la déduction) et l‘automatisation graduelle qui prévalent.  La précrastination..Vous connaissez? Vous pensez que c’est la panacée? Pourtant, l’une des conséquences de la précrastination, c’est évidemment du stress. A chaque fois qu’un travail se présente, nous allons devoir nous y mettre tout de suite. Donc nous finissons par nous disperser, par faire plusieurs choses en même temps, ce qui peut être très déstabilisant et très fatigant. Par ailleurs, nous allons avoir du mal à finir notre travail : comme nous nous précipitons sur chaque nouvelle tâche qui se présente, nous ne terminons pas forcément la précédente. Ainsi, nous pouvons travailler d’arrache-pied et nous retrouver tout de même à la fin de la journée avec une liste de tâches non terminées, ce qui génère un sentiment d’inefficacité et d’insatisfaction. L’induction c’est l’ opération intellectuelle qui consiste à passer des faits à la loi, et plus généralement, des cas singuliers à une proposition générale. La déduction , elle, est l’opération intellectuelle qui consiste à conclure nécessairement une proposition à partir de propositions antécédentes, et ce en respectant un certain nombre de règles logiques. . L’automatisation graduelle les rend inconsciemment compétents. Elle est liée au processus cérébral qui fait passer l’information par le cortex préfrontal. La pensée est analytique (qui consiste à séparer le tout en parties qui sont identifiées ou catégorisées).

Point de vue motivation celle des profils HPL est principalement extrinsèque (ils veulent satisfaire leur environnement).

Cependant, ils ont une bonne estime de soi et souvent une grande aura  mais une confiance en eux dégradée (et la Fille constate au quotidien la faible confiance en soi.. quant à l’estime de soi, elle se demande si elle est intrinsèque ou liée au renforcement positif qu’elle pratique avec la Zébrette depuis toujours). Il faut bien faire la différence entre ces deux notions, souvent confondues. L’estime de soi représente combien « je me considère valable« , la confiance en soi représente « combien je me considère capable« .

Si l’on se penche sur ce qui les stimule ?

Le temps les stimule (et souvent ils chutent « code »;), tout comme la compétition, le mérite, le concret et l’inhibition (ils sont sensibles aux interdictions « ne fais pas… »;).

Qui donc ?

Sur le site de Psyrène vous trouverez une liste non exhaustive de personnalités HPI-L, réelles ou imaginaires… Astérix, Tintin, Mickey Mouse, Buzz l’Éclair, Fée Clochette, Dora l’Exploratrice, Harry Potter, Le Petit Nicolas, Merlin l’Enchanteur, Maître Yoda, Mac Gyver, François Rabelais, François 1er, Louis XIV, Victor Hugo, Henri Bergson, Claude Monet, Auguste Rodin, Raoul Dufy, Charles de Gaulle, John Fitzgerald Kennedy, Antoine de Saint-Exupéry, Roger Federer, Raphaël Nadal, Yannick Noah, Sébastien Loeb, Didier Deschamps, Bill Gates, Jacques Attali, Jean d’Ormesson, Michel Serres, Laurent Deutsch, Nathalie Kosciusko-Morizet, Stephen Hawking, Hubert Reeves, Tenzin Gyatso (Dalaï-Lama), Mère Theresa, Mathieu Chedid, Jean-Jacques Goldman, Natacha Polony, Francis Cabrel, Boris Cyrulnik.


Après vous avoir présenté les deux personnalités HP Complexe et HP Laminaire selon les caractéristiques présentées par Fanny Nusbaum, la Fille voudrait préciser qu’il est rare qu’un enfant (ou adulte) soit seulement l’un ou seulement l’autre. Elle pense que Fanny serait d’accord avec cela (sinon, elle mettra une mise à jour volontiers).

De plus, elle se crispe à l’idée du raccourci trop souvent fait « les HPC ont des problèmes, les HPL n’en ont pas »…
Attention à ceux qui voudraient aller dans ce sens là… les HPL sont peut-être plus adaptés au monde scolaire…. mais le monde scolaire n’est pas le Monde.. et malheureusement, eux aussi peuvent rencontrer des difficultés, parfois très importantes…

Alors, la Fille espère qu’elle a pu retranscrire les idées de la fondatrices de Psyrène et que cela permettra à chacun de se faire sa propre idée..

Étiquettes : , , , ,

3Commentaires

  • heuillet dit :

    Bonjour, le jour où j’ai lu cette description du HPL j’ai enfin compris… mon fils ayant passé un wisc… homogène (sauf chute aux codes ce qui explique sans doute sa dysgraphie), je ne comprenais pas vraiment ce résultat car ma belle fille ayant aussi passé un wisc ( hétérogène ) n’avait pas du tout la même « personnalité ». je cherchais donc à comprendre pourquoi on ne parlait jamais des autres: les non-zèbrés.
    de part mon métier ,je lis beaucoup de résultats de Qi, et j’ai rencontré des « homogènes » qui avaient une prise de contact avec les autres (surtout les parents) très .. « agressive »… donc homogènes mais pas vraiment laminaires…?
    j’ai quand même le sentiment que l’environnement, les rencontres de la vie, les expériences… vont beaucoup influer sur l’orientation que va prendre la personnalité du HPC/L et certainement que des pratiques précoces et parentales d’introspection et de découverte personnelle peuvent apaiser le côté flamboyant, bondissant des HPC. Évidemment je me demande, quels sont les risques/faiblesses du HPL ?
    J’attends la suite des recherches avec une grande impatience!!!!!
    merci

  • Elsa dit :

    Merci, la Fille, pour ce partage passionnant ! Ou devrais-je dire, ces partages, car les articles sont nombreux… Très beau travail de restitution d’un congrès oh! combien captivant, j’en suis sûre, et enrichissant. Bravo et merci ! Une petite pause lecture entre deux cartons à déballer, ça fait du bien !

Laisser un commentaire