[Livre] Le Funambule

Funambule

Funambule est un témoignage d’un enfant intellectuellement précoce selon la terminologie en vigueur à l’époque. De sa petite enfance à son entrée dans la vie active, il raconte ce qu’il a vécu et les épreuves traversées. Ce récit est enfin un message d’espoir. Malgré un parcours difficile, Sébastien s’en est sorti. À défaut du mode d’emploi miracle dont rêvent tous les parents, Funambule est, au moins, un des trop rares rappels que, bien entourés, ces enfants peuvent trouver leur place dans la société et y être heureux.

C’est le pitch de l’éditeur. La Fille a eu l’occasion de suivre de loin Sébastien Bossi-Croci et son histoire devait forcément l’intéresser…

Forcément..

Parce qu’elle a pris un rendez-vous avec la maman du jeune homme pour sa zébrette? Parce qu’elle entend parler de lui par nombre de connaissances communes? Parce qu’il est soutenu par des ami(e)s?

Forcément…

Et bien non.. non ce n’est pas pour ces raisons que le livre l’a tenue en haleine, lui a fait passer dès les premières lignes l’inquiétude “encore un livre sur les HP”…

Non, La Fille a lu ce livre en 2 heures, d’une traite. Non, elle s’est arrêtée une fois ou deux, pour aller vérifier que la Zébrette, qui lisait au fond de son lit, allait bien …

Parce que l’histoire de Sébastien l’a remuée.. en tant que mère, en tant que mère de Zébrette.

Parce qu’elle a aimé le choix de mots, le ton, le rythme, la langue française…

Parce que si le mal-être décrit lui était inconnu (dans cette force là), elle sait depuis toujours qu’il peut se déclencher à tout moment.. et redoute à l’avance, cette auto-prophétie.

Parce qu’elle y a retrouvé” l’adolescent de 5° en classe verte à Méjannes-le-Clap..là même où la Zébrette a fait sa classe d’intégration de 6°. Et que la description de l’un faisait ressurgir les souvenirs de l’autre….

Parce qu’elle imagine bien les parents démunis décrits dans ce livre, l’amour qui ne suffit pas toujours, les larmes d’une mère, la retenue d’un père….

Parce qu’elle y a retrouvé des choses connues (la Fille avait lu le témoignage de Sébastien sur le site Candidat A Rien il y a quelques années déjà) mais si vraies, si vivantes, si réelles.

Parce qu’elle y a ressenti l’âme de Francis Stumbauer, parti trop brutalement l’an dernier..

Pour bien des raisons personnelles, mais aussi parce que le but de ce livre lui semble atteint..

Faire découvrir la précocité.. et tous ses versants (et l’auteur répète inlassablement qu’il y a de nombreux HP heureux!!!).

Parce que la phrase de fin “vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas” est si juste….

Alors n’hésitez pas….

Et maintenant, la Fille le laissera trainer dans la chambre de la Zébrette….

2 Comments

  • Merci, je viens de le commander au père Noël ;)

  • Non, n’hésitez pas. Le témoignage de Sébastien est bouleversant et montre qu’il ne faut jamais perdre espoir. Merci à la fille pour ce magnifique compte rendu, si vrai… J’ai une pensée émue pour Francis qui doit être heureux , lui qui a oeuvré avec tant de passion pour ces enfants en souffrances, qui leur a apporté non seulement son savoir, mais aussi son humour, et surtout sa présence et son aide permanente et chaleureuse… Quel plaisir de voir la réussite méritée de Sébastien!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :