Ce n’est pas un secret, je suis une grande fan/admiratrice de Jean-Daniel Nordmann.

J’ai commencé par découvrir des articles qu’il avait écrits, puis l’école qu’il a dirigée, des séminaires qu’il a faits, son blog (ses articles sont autant de délices savoureuses qui marient les mots comme les chefs étoilés marient les mets), ses livres (sur lesquels vous trouverez des billets sur ce blog), ses vidéos…

La conférence que je vous propose, je l’ai écoutée en voiture.

Aussi je n’ai pas pu noter les passages marquants.. d’autant qu’ils sont nombreux.

Je ne pourrai pas vous les retranscrire ici, mais peut-être pourrais-je vous transmettre l’émotion que j’ai ressentie à l’écouter.

Pourtant… pourtant.. rien de ce qu’il ne présentait ne m’était inconnu.
Alors le charme de l’accent suisse ?

Pas seulement.

L’idée que l’assemblée attentive était composée d’instituteurs qui repartiraient dans leur classe avec une nouvelle vision du HP. Oui, sûrement. Ce fut en tout cas la raison de mes premières bouffées d’émotion.

Mais aussi, à titre plus personnel, les passages sur les filles.. Ils ont résonné (ou raisonné.. allez savoir!) en moi, en me laissant un goût étrange. Un malaise. A moins qu’ils ne m’aient ouvert les yeux sur ce que je sais depuis un moment mais ne veut pas voir.

Mais il y a tellement de paroles bues qui m’ont fait penser « si seulement elles étaient entendues par le plus grand nombre.. d’éducateurs, d’enseignants, de parents, d’amis, de tout-un-chacun… »

Je n’ai pas tout à fait terminé mon écoute (et une autre conférence m’attend.. Chouette) mais c’est sans risque que je peux la partager .

Séminaire: Le Haut Potentiel Intellectuel. J.-D. Nordmann from Jean-Daniel Nordmann on Vimeo

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :