[Livre] Les tribulations d’un petit zèbre

Ca y est .. il est enfin annoncé !!!

Quoi donc? Le site des Tribulations ? Presque… Le livre des Tribulations!!!!

Il sera là pour enchanter votre été! Vous découvrirez les pages de vie de la famille d’Alexandra, avec en tête celles du Zébrillon.

Pour ceux, bien rares, qui n’auraient pas suivi, Alexandra Reynaud est l’auteur du célébrissime blog « Les Tribulations d’un Petit Zèbre » et donc l’auteur de ce livre « tiré du blog ».zebrounet

Qui, intéressé par le sujet de la douance, a pu passer à côté de ce blog ? Elle a contribué en tout cas, volontairement ou pas,  à la naissance de celui-ci. Même si nos objectifs ne sont pas tout à fait les mêmes, et tant mieux, car nous pouvons ainsi, parfois nous compléter.

En tout cas, Alexandra partage tout ce qui a trait à la douance, articles, émissions, publications, livres, etc etc. Enfin, presque tout. Vous ne trouverez pas d’articles d’inspirations Cristal ou Indigo par exemple 🙂 C’est son blog.. et elle fait ce qu’elle veut avec .. nanmeho!!!

Au delà de l’information, Alexandra partage aussi des tranches de vie de son Zébrillon (humm… elle donne son prénom  dans le livre, mais j’ai encore du mal à l’employer ici. Quelques années à bien vérifier que je ne le trahissais pas dans mes posts, billets ou commentaires sur le Net ne s’effacent pas comme ça 🙂  d’autant que celui de la présentation de l’éditeur sur Amazon diffère de celui utilisé dans la version que j’ai lue).

Ce sont ces tranches de vie, la sienne, la leur, qu’elle a rassemblées dans ce livre témoignage.

Je connais l’importance de la précision pour Alexandra, aussi j’éviterai de citer les passages du livre dans cet article.

J’ai eu le plaisir et l’honneur (avec d’autres) de lire le compuscrit, mais la version éditée en diffère un peu… et la version éditée.. je ne l’ai pas encore 🙂

Une chose est certaine, son style d’écriture, si reconnaissable, si agréable, tellement « elle », est bien présent, comme un gage d’authenticité, de sincérité.

On découvre, au fil des pages et des chapitres, leurs aventures, et particulièrement le long et douloureux chemin scolaire du petit zèbre.

Ce livre m’a remuée… Pour autant, je connaissais toutes ces péripéties. J’avais souvent échangé avec Alexandra et notre petit groupe de cop’s,  au moment où elles se passaient, nous nous étions appelées parfois (même si reconnaissons-le, je suis super nulle au téléphone). Et puis, en lectrice fidèle du blog, je pouvais les y retrouver.

Alors pourquoi cette émotion ?

Parce que de voir couchées là, sur le papier, (bon ok, sur l’écran du pc), d’affilé, toutes ces douleurs… ça ne peut que vous toucher. Et que ce moment en tête à tête avec le livre, plus propice à l’introspection que la lecture rapide d’un billet de blog, ce moment laissait l’image du Zébrillon s’animer, devenir plus réelle encore.

Certes, il a grandi depuis ces photos, quand il jouait avec la Zébrette dans notre jardin, ou ensemble à Minceraft, mais l’esprit s’accommode très bien de ces détails.

Ce qui est terrible, c’est de se dire que tout cela aurait pu être évité.

Ce qui est terrible c’est de se dire qu’il ne fallait pas grand chose pour changer faciliter la vie du Zébrillon.

Ce qui est terrible, c’est de savoir, de lire, de ressentir, la chance qu’il a d’être né dans sa famille, avec des parents, aimants (naaan, pas aimantés.. quoique), attentifs, concernés, informés, impliqués… et malgré tout, de trembler avec lui dans cette chambre collective lors du voyage scolaire, de pleurer avec lui du sort des lunettes le jour de l’éclipse, de pleurer plus fort encore, car au delà de la rage, il y a le recul de l’adulte qui se dit « Pourquoi ? Pourquoi tant de haine ? »

Ce poster était au dessus de mon lit d'adolescente
Ce poster était au dessus de mon lit d’adolescente

Bon… je vous rassure.. le sort du Zébrillon est plus heureux que celui de se soldat qui n’en finit pas de tomber !!!!

Au delà des difficultés liées à son parcours scolaire, vous découvrirez aussi les passions du jeune homme, ses dons pour le dessin, le piano, sa mémoire hors du commun. Vous reconnaitrez ces moments hors du temps où la douance de nos enfants, aussi « normale » nous semble-t-elle, scintille comme un reflet du soleil sur le lac. Ces instants qui font, qu’au delà des difficultés, c’est une formidable opportunité pour eux, une vraie chance pour nous leurs parents.

Souvent, nous avons échangé avec Alexandra sur nos deux enfants, séparés tout juste d’une année. Bien sûr, ils ne sont pas identiques et ne vivent pas les choses exactement pareil… il y a un garçon, une fille.. mais au-delà de leurs différences, c’est surtout leurs ressemblances qui nous ont frappées.

Et, je dois le dire, de voir écrit dans ce livre tout neuf et pourtant familier, les faits, les analyses, m’ont fait me poser beaucoup de questions sur la situation de la famille à rayures.

Les mots d’Alexandra ont plus résonné en moi que les conférences que pourtant nous avions vu également. Je pense à cette conférence de Françoys Gagné, qui lui a fait un électrochoc. Je me souviens aussi très bien de cette conférence, des questions qui m’avaient traversé l’esprit, des réflexions que je m’étais faites… mais contrairement à Alexandra, j’avais poussé cela dans un coin de ma tête.. .celui de la théorie, celui qui concerne les autres. En cette période particulière de ma propre histoire, lors de cette mise en mots, je voyais l’image de la Zébrette se superposer à celle du Zébrillon. Ce n’est pas Françoys Gagné qui m’a fait un électrochoc, c’est Alexandra 🙂 Mais ça, je vous en parlerai bientôt….

Je vous laisse découvrir ce livre, et les préfaces d’Arielle Adda et de Gabriel Wahl, excusez du peu!!

Présentation de l’éditeur

Le mot « zèbre » a été créé par la psychologue Jeanne Siaud-Facchin pour désigner les enfants intellectuellement précoces, c’est à dire à haut quotient. Aujourd’hui couramment utilisé par la communauté de surdoués, il souligne sans la stigmatiser la différence dont peuvent souffrir les personnes dont le quotient intellectuel est supérieur à 130.

Alexandra Reynaud est la maman d’un petit zèbre dont le THPI (Très haut potentiel intellectuel) est découvert lorsqu’il a quatre ans. Son blog Les Tribulations d’un Petit Zèbre, témoigne du quotidien et du parcours de son fils, et devient une référence sur le sujet du surdouement.

Cet ouvrage retrace l’histoire de son fils depuis le diagnostic posé en 2008 jusqu’à aujourd’hui : ses passions, sa formidable soif de découverte, ses joies, sa sensibilité. Mais aussi ses peines, ses difficultés au sein de l’institution scolaire face à certains enseignants ou enfants qui ne comprennent pas ses différences et sa douance.

Une dernière chose, avant que je n’oublie, un mot qui a amené un sourire sur mes lèvres et du soleil dans ma tête… Quand Alexandra a présenté son livre sur son blog (signal que nous pouvions enfin le faire sur les notres), elle a écrit:

Je suis vraiment très heureuse de vous annoncer la sortie de mon premier livre…

 

Vous avez lu, n’est-ce pas… Elle a écrit « premier… Ca veut donc dire qu’il ne sera pas le seul !!! 🙂 🙂

tribulations-le-livre

 

2 Comments

  • Merci pour cette présentation alléchante !!!

    • Je vais le commander de ce pas. Et j’ai eu un choc en voyant le poster de votre chambre…j’avais mis le même dans la mienne aussi à l’adolescence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :