HP en réussite scolaire

Ce n’est pas un fait exprès. Ce n’est pas lié à mon billet d’hier

En fait si, bien sûr, il y a un lien. Mais ce n’est pas « à cause » de mon billet d’hier. Seulement ce soir est arrivé comme une preuve supplémentaire, une pierre à ajouter à un édifice bien chancelant…

La Zébrette est (encore) malade depuis le début de la semaine. La faute aux nombreux virus très certainement (oui parce que je pourrais avoir d’autres explications, plus psychosomatiques, mais pour le moment, je ne veux pas les écouter).

Ce soir, il est temps de préparer le retour en classe de demain, avec deux évaluations. Quand j’arrive à la maison, la Zébrette est en train de préparer des fiches de synthèse de Physique… à sa seule initiative.  (et je demande aux parents qui galèrent avec les devoirs de ne pas s’en prendre à leur clavier d’ordinateur ni à me maudire derrière leur écran…s’iouplait… ). Tout semble bien se passer. L’humeur est studieuse et légère. Je suis rentrée plus tôt qu’habituellement, Zébrette est ravie…

Après le dîner, comme chaque soir et à sa demande, je lui fais réciter ses leçons. Physique et SVT.. Facile… une formalité. Elle a 20 de moyenne dans ces matières, comme en maths, espagnol et à quelques centièmes près, en anglais, en latin… et les évaluations ne portent pas sur les cours donnés en son absence (ndlr: je ne tire aucune gloire personnelle à énoncer ces chiffres,  qui sont là pour aider à comprendre la suite. Les notes en soi montent ou descendent en fonction de tant de paramètres et en l’occurrence des notes moindres avec une image d’illustration  plus gaie seraient une satisfaction plus grande pour tous… ).

Je sens la miss tendue. Elle a du mal à me restituer les mots. Elle se braque. Elle en perd son latin  français. La « liaison » devient le « liement » par exemple (!!!). Je ne montre aucun agacement qui aurait pu verrouiller plus encore la situation,  lui suggérant juste un peu plus de concentration car elle était en train de découper des pochettes plastiques pour y glisser ses derniers dessins (toujours faire deux choses en même temps. Je le sais c’est une aide précieuse pour la concentration… mais quand cela s’accompagne de cette mine au bord de l’explosion, j’ai du mal à garder mes réflexions idiotes pour moi).

Bien sûr, ce n’était pas ça le problème (je m’en doutais bien).

La révision s’est terminée, toutes les deux assises par terre dans un coin de la chambre, l’une contre l’autre. J’ai sorti mon arme quasi absolue. L’humour. « Peux-tu me parler de la combustion du charbon de bois?…. ah non, pas du tout… la combustion du charbon de bois n’a rien à voir avec le carbone et le dioxygène!!! ça sert à cuire la viande au dessus avec les herbes de Provence et on appelle ça un BBQ« . Ne pas se prendre au sérieux, c’est aussi leur envoyer des messages de bienveillance. Des messages qui disent qu’il n’y a pas que les leçons dans la vie et qu’on est là, disponibles pour les digressions bienvenues….

Son visage fermé s’éclaire d’un sourire qu’elle tente de dissimuler. C’est gagné. Le dialogue peut commencer.

« dis moi ce qui ne va pas…. » (version édulcorée de « tu me la craches ta Valda! »)

« non mais tu te rends compte?? Tu vois ce que tu me fais réviser? C’est nul!!!! 3 séquences pour…. ça !!! Pour rien!!!! Regarde la leçon!! « la combustion du carbone brûle du carbone ». Sans blague!!!! Regarde par exemple le « bilan » (ndlr: notion de physique). Je croyais qu’on allait aborder un truc « compliqué ». La prof l’avait annoncé. Elle l’a expliqué pendant des heures (ndlr: on est dans le Sud) et pour finir y’en a qui n’ont pas encore compris. Et tu sais ce qu’il y avait à expliquer??? qu’il fallait mettre une flèche!!!!!!!!!!! En plus, elle l’a mal expliqué!(ndlr: pardonnez ce jugement péremptoire.. le moment n’était pas à sa modération habituelle) Elle a dit qu’il fallait d’abord mettre la flèche puis les réactifs à gauche et les produits à droite. C’est n’importe quoi. Selon que tu écris gros ou pas, tu risques de ne pas avoir assez de place pour écrire la liste de tes réactifs, ou alors tu prends de la marge et ta flèche se retrouvera trop loin. Mais bon, on s’en fout… un bilan c’est une somme de réactifs d’un côté, une somme de produits de l’autre et une flèche entre les deux. Pas besoin d’en faire une heure de cours. On peut l’apprendre aux maternelles ça.(ndlr: euh.. maternelles.. vraiment?)  Pas la peine d’être en 4°« 

 

Oh la la… elle en avait beaucoup sur le cœur ma Zébrette ce soir. Elle a beaucoup parlé.

 

C’est un de ces soirs où tout le poids du collège remonte à la surface. Un de ces soirs où la déprime n’est plus masquée. Un de ces soirs où elle me demande pourquoi elle doit aller à l’école.

C’est un de ces soirs où je me demande pourquoi il est si compliqué pour l’Éducation Nationale de prendre en compte les besoins spécifiques des enfants HP et pourquoi il est de bon ton d’écrire sur leur site officiel qu’aucune mesure n’est nécessaire pour ces enfants en réussite.

C’est un de ces soirs où je me dis.. Quel gâchis!

Elle est résiliente ma pépette (comme sa mère, na!) et sûrement qu’elle s’en sortira. Qu’elle passera ce mauvais moment qu’est le collège. Qu’elle ne sera pas encore totalement dégoûtée quand arriveront les vrais moments d’apprentissages. Qu’elle croira encore en l’école pour lui permettre de réaliser ses rêves (celui de longtemps est de devenir vétérinaire équin). Qu’elle n’aura pas baissé les bras, désabusée … pour toujours…

 

Étiquettes : , , ,

18Commentaires

  • sabine dit :

    AQUOIBONISME , of course … Et pas aquabonisme , je pense avoir anticipé sur mon cours…d’aquagym , désolée !!!!

  • sabine dit :

    Je vous lis tous, les larmes me montent aux yeux , et la chanson de Renaud  » c’est quand qu’on va où? » tourne ds ma tête… Pauvres petites Zébrettes, pauvres petits Zébrillons…

    J’en ai un qui est en sixième cette année et quelle déception…quel ennui….très lucidement formulé d’ailleurs  » je m’ennuie à périr, à quelques rares exceptions près , les professeurs ne sont pas intéressants, tout est moyen, et encore même pas, la plupart du temps on ne nous donne que le strict minimum, l’essentiel de l’essentiel, et c’est rabâché 20 fois parce que y’en a tjs un qui n’a pas compris ou pas écouté et ça recommence ttes les heures , je n’en peux plus maman , c’est pire que jamais…Et pourquoi on ne nous donne pas des détails à nous les enfants? Et pourquoi les détails n’intéresseraient pas les enfants ?  » etc…
    Et pourtant, on s’agite à côté pour combler le vide: natation, piano, échecs, sorties culturelles diverses et variées…
    Et cette année, tout comme Zébrette, il est régulièrement malade, je dis ça juste en passant…
    Et cette année, tout comme Zébrette, il est à 20 de moyenne ds de nombreuses matières et moi je me dis qu’un enfant qui a 20 de moyenne n’est clairement pas à sa place… On finit par banaliser le 20, il perd de son sens , de sa valeur …Je préfèrerais – et de loin!- des notes plus basses et un enfant stimulé , mis au défi , avec une marge de progression possible et qui ne se lèverait pas le matin en faisant la tête et en gémissant  » Oh noooon …Pas la sixième, pas le collège ..!! » et qui ne rentrerait pas le soir ds un état second, crevé de sa journée et prêt à dégoupiller à la moindre remarque…En plus, comble de malchance, les 6emes de cette année essuient les plâtres de la réforme du collège, indigente et calamiteuse pour nos petits zèbres à mes yeux: car là pour le coup c’est officiel, il n’y a plus rien à se mettre sous la dent , tout est light, allégé, le minimum du minimum comme le résume parfaitement en fait mon Zébrillon…C’est exactement ça :  » la 6eme pour les Nuls » . Et le pire, c’est qu’en rentrant le soir, il se tape 2h de devoirs , comme si le radotage de la journée ne suffisait pas !!! Donc là je me dis que ça va être long jusqu’au lycée… Et que faire ? Sauter la 5eme ? C’est la première année du cycle 4 maintenant, et la première année de latin en plus, est-ce seulement possible …? Ou bien est-ce trop hasardeux ? Et quid des maths en 4eme? Sont-ils aussi violents qu’on le dit ? Je dois avouer que nous sommes un peu perdus…Un RDV est prévu avec le professeur principal et la principale de l établissement , je n’en attends pas grand’chose, mais ce serait criminel de ne pas le faire me semble-t-il …Au moins à lui prouver qu’on gigote encore, qu’on n’a pas perdu tt espoir, que l’aquabonisme ne passera pas par nous … Et là, bouffée d’angoisse, et je me surprends à prier un ciel peut-être vide pour que l’aquabonisme ne passe JAMAIS par mon enfant …

    Pensées émues et solidaires à vous tous,et merci La Fille pour vos articles tellement sensibles, vous lire est toujours un vrai bonheur …

    • La Fille dit :

      Je peux vous rassurer pour les maths en 4° (et pour le reste). Elles ont été frappées de la même réforme des collèges.
      Et comme je vous rejoins .. en tout point….dans l’analyse et les choses à tenter… en n’y croyant pas, mais parce qu’il FAUT les tenter…

  • Dugé dit :

    Bonjour. J’ai appris vendredi soir que mon fils de 17 ans (le mois prochain) était en surdouance. Je suis catastrophée car suis totalement démunie. Y aurait-il un groupe de parole vers lequel je puisse me tourner afin de rencontrer des familles dont les ados seraient dans le même cas ? Merci

    • La Fille dit :

      Bonjour

      j’ai bien reçu votre présentation sur le mail du groupe FB. Je vous ai répondu (il me manque votre pseudo FB pour valider l’inscription)
      A très bientôt

  • La Fille dit :

    Quant aux activités extrasco, elle est passionnée d’équitation depuis toujours. Demain elle y sera le matin pour une reprise (un cours) et l’am pour..le plaisir.
    Elle fait aussi du piano.

    Mais en ce moment, à part ça, elle n’a plus envie de rien. Plus envie de lire, de dessiner (faut dire que c’est son activité principale au collège déjà), de jouer avec le chien…

    Et pour aider… son serpent vient de mourir…

    Pfftttt…

  • Morgan Vatou dit :

    Peut être a-t-elle des solutions? Peut-être qu’elle a besoin de ses solutions?

  • CHAROLAIS dit :

    J’ai le même à la maison pourquoi on fait toujours pareil je m’ennuie… Réponse parceque c’est le programme de cp. C’est normal que j’ai tt fait juste à l’orthophoniste c’était des questions de bb… Moi non c le niveau de cp on ne te demande pas plus mon fils… Lui tu ment c’est pour les bb la maîtresse me prends pour un idiot c’est pour ça que je fais rien… Et moi ds ma tête c’est pour ça qu’elle refuse le saut de classe ou d’adapter les exo… Durdur la vie

  • RIchaud dit :

    oui bon courage de la part d’une vieille maman (fifille a 25 ans bientôt) ; la mienne est un profil littéraire, comme j’expliquais ce midi à une dame du réseau Parentalité, quand vous voyez la prof de français en début de 4ème parce que la liste de tous les bouquins à lire au collège, bin elle l’a finie depuis longtemps, et que ce qu’elle veut c’est des classiques, il y a de quoi désespérer la biquette…total elle a commencé à s’éclater en études sup ; le tout c’est de les faire tenir jusqu’au BAC, la jouer stratégique, user et abuser des jokers (days off) histoire de les faire respirer pour qu’ils sortent VITE du système obligatoire….

    • verdon dit :

      Bon c’est encourageant… Pour la mienne avec cette fout… réforme des collèges c’est horrrible. J’essaie de la faire tenir, heureusement elle sait ce qu’elle veut faire plus tard (Véto)… et elle a une super amie ça aide . Que c’est long …Je pense sincèrement qu’elle va « s’éclater » une fois dans sa voie. De toute façon elle a été déçue le premier jour d’école, elle pensait qu’elle allait apprendre à lire et écrire, et en rentrant elle ma dit :  » on n’a rien fait, que jouer et dessiner ». Quelle tristesse…

  • Fabourg dit :

    L’ennui en classe chez un THQI (en réussite) peut prendre une forme d’un rébellion a l’école et l’envie irrésistible de décrocher (vécu), surtout à adolescence. J’essaie de détourner l’attention de mon zèbre de l’école et de lui proposer des activités sportives à volonté pour se défouler. Des journées « off » de l’école de temps en temps aident à retrouver l’équilibre aussi. Les vacances…
    De tourner son esprit vers le futur : Il est passionné par ses projets dans l’informatique, mathématique, physique, chimie et motivé de poursuivre ses études dans une superbe école ou l’université ( donc obligé de terminer l’école). Bon courage à nous tous!

  • delchaimb dit :

    Ça me rappelle un gamin que j’ai reçu dans mon bureau, après une crise suite à une altercation avec un enseignant.
    0/20 à un exposé parce qu’il n’avait respecté une consigne de forme…
    Le gamin avait dû bosser des semaines dessus, je présume…
    0/20… Il était dans un état….

    J’ai réussi à le calmer, et à le convaincre de retourner en cours en lui expliquant que ce qui lui était demandé au collège n’était pas de comprendre ce qui lui était enseigné (ça, c’était déjà fait) mais d’entrer dans un moule préfabriqué.
    C’était sa capacité à résister à la bêtise environnante, aux consignes débiles, sa capacité à garder patience et à répondre juste au cadre attendu, qui était testée.

    « Le 0/20, tes parents s’en occupent. Je vais leur dire de prendre rdv avec l’enseignante.
    Mais toi, dis toi que tu es dans Koh lanta. Sauras tu résister aux épreuves et missions qui te sont données ? »

    C’est triste de s’entendre dire ça sur son propre établissement ! :(
    Mais c’est tout ce que j’ai trouvé, sur le coup, pour le faire retourner en cours …
    Il s’est marré, et a fait demi-tour…

    Bon, aujourd’hui, il est en Khâgne, et heureux comme tout…

    • Bergamote dit :

      J’aime bien votre réponse à cette enfant. C’est tellement vrai!! Et vous avez été tellement « juste » avec cet ado. Mais c’est triste de constater que c’est ça le collège.
      Ils ont besoin qu’on les soutienne face à des situations comme ça.
      Un prof m’a dit l’année dernière (6ème) que fiston avait un raisonnement d’adolescent de seconde!!

  • Quelle tristesse de voir un enfant s’ennuyer en classe, quel gâchis en effet… n’a t-elle fait de passages anticipés depuis le CP ? Ne serait ce pas envisageable encore maintenant, passer dès février en 3° peut être ?

    • La Fille dit :

      Elle a déjà deux sauts de classe. En décembre elle a vu la psysco pour un 3° saut et a écouté les sirènes qui lui ont dit de préférer ses copines et des aménagements à un 3° saut. Elle regrette à présent.

      Ce soir elle était … éteinte…:-(

  • Céline dit :

    Bon courage, on a le même problème chez nous et j’ai l’impression que c’est insoluble

    • bergamote dit :

      Bonsoir,
      Chez nous c’est également comme ça. Eh oui, quel gâchis pour ces enfants curieux du monde qui les entourent !! qui s’intéressent à tellement de choses. Chez nous, le collège c’est horrible. Et c’est toute la famille qui trinque.
      Même moi, adulte, je n’en peux plus de l’école qui ne nous a jamais écouté. OUI, nos enfants sont (pour un grand nombre d’entres eux) malheureux à l’école. Votre billet illustre parfaitement ce que nous ressentons. Je comprends parfaitement votre fille, chez nous c’est pareil, mais en plus….aucun saut de classe!!!! je vous laisses imaginer les dégâts.

Laisser un commentaire