Doué ou Très Performant

C’est un article anglophone dont je vous propose la traduction ici. Céline V. ou Nathalie S. je demande votre indulgence 🙂

Mais le contenu m’a parlé et je voulais le partager.

L’article original est à lire ici.

The Truth About ‘Gifted’ Versus High-Achieving Students.

Tandis que quelques parents vont très loin pour essayer de faire identifier leurs enfants comme « doué », je voudrais mettre un peu de lumière sur la réalité de ce qu’être un enfant doué signifie vraiment .

D’abord, un questionnaire. Laquelle(s) de ces propositions est vraie(s) ?

a) Les enfants doués obtiennent habituellement  d’excellentes notes à l’école
b) Les enfants doués sont souvent les toutous de leur enseignants
c) Les enfants doués ont des compétences exécutives exceptionnelles (dans l’organisation, la gestion du temps, etc)
d) Les enfants doués sont souvent des leaders naturels
e) Aucune des réponses précédentes.

La réponse est, bien sûr, e). Les déclarations ci-dessus décrivent des étudiants très performants, pas des doués. C’est une distinction que les parents d’enfants doués voudraient faire comprendre.

Les personnes très performantes sont des étudiants qui obtiennent des résultats scolaires maximaux. Ils suivent des classes d’excellence et performent dans toutes les matières. Ils sont tenaces. Ils ont du cran. Les professeurs les aiment parce qu’ils s’engagent ardemment quelle que soit le sujet qui leur est présenté en classe. Leurs pairs admirent leurs succès universitaires et les respectent. Les personnes très performantes prennent souvent des rôles de meneurs dans des activités périscolaires. Ils pratiquent un ou plusieurs sports et jouent d’un instrument et ils sont des leaders dans des clubs. Les personnes très performantes ont des compétences excellentes, que ce soit scolaires ou sociales, et ils continuent à exceller dans les universités d’élite.

Les étudiants doués, eux, peuvent avoir.. ou pas… des (très) bonnes notes à l’école,  selon une foule de facteurs incluant leur intérêt dans la matière enseignée, leur reconnaissance de l’expertise de leur enseignant et même leur niveau de confort physique dans la salle de classe. Les étudiants doués frustrent souvent des professeurs parce qu’ils ne vivent pas tout à fait en accord avec leur potentiel, particulièrement dans les classes qui sont trop faciles pour eux. Les enfants doués ont souvent des compétences exécutives faibles (organisation, gestion du temps) donc ils perdent leurs devoirs et ne savent pas étudier pour des examens. Beaucoup d’enfants doués ont peu d’amis à cause de leurs intérêts ésotériques. Parfois ces étudiants se sentent si isolés qu’ils deviennent … déprimé voire suicidaire. Étonnamment un grand nombre d’étudiants doués abandonnent le lycée et n’arrivent jamais à l’université, malgré leur haute intelligence innée.

Tandis que tous les enfants ont des aptitudes, pas tous les enfants sont « doués » comme défini par les chercheurs et les éducateurs autour du monde. La définition la plus généralement utilisée est comme suit : « la douance est le développement asynchrone dans lequel  des aptitudes cognitives avancées et une intensité accrue (ndlr: Nathalie, Céline.. help) se combinent pour créer des expériences intérieures et une conscience qui diffèrent qualitativement de la norme. Cet asynchronisme augmente avec la douance. La singularité des doués les rend particulièrement vulnérable et exige des modifications dans le rôle parental, celui des enseignants et des aidants, afin de les aider à se développer d’une façon optimale. » (Columbus Group, 1991)

Ce que cela signifie, c’est que les enfants doués ont des besoins spécifiques et que le professeur standard n’a pas la possibilité ou la formation pour y répondre.  C’est pourquoi l’éducation nationale (ndlr: l’équivalent en Virginie USA…;)  va très loin pour identifier les étudiants doués – ces enfants exigent un support spécifique pour rester engagé dans le processus d’apprentissage.

Quelques étudiants doués sont aussi des personnes très performantes mais beaucoup ne le sont pas. Ce que les autres parents et les professeurs ne voient pas souvent sont les composantes cachées d’être doué, y compris hyperémotivité, l’anxiété paralysante, l’angoisse existentielle et d’autres problèmes émotionnels et sociaux résultant du développement cérébral asynchrone.Avoir votre enfant identifié comme « doué » à l’école n’est ni mieux ou ni pire que de le fait qu’il soit qualifié un autre programme. Les parents qui payent pour des services de tutorat pour enseigner à leur enfant comment « agir de manière plus doué » afin qu’ils « intègrent » des programmes de douance à l’école seraient sages de plutôt dépenser leurs dollars  sur des classes d’enrichissement pour aider leurs enfants à devenir des personnes très performantes – ou économiser cet argent pour quand ils iront à l’université.

[ Chris Croll sert du directeur exécutif des Parents de Comté Loudoun d’Étudiants Doués. Contactez-la à chris@locopogs.org.]

Voilà toute la complexité de la douance… Et voilà quelques réflexions pour ne plus confondre « doués » et « excellence ».

Étiquettes : , , , ,

Un Commentaire

  • Yves-Alain dit :

    *Les enfants doués ont souvent des compétences exécutives faibles (organisation, gestion du temps)*

    Ça fait un moment que je me pose la question de la pertinence de cours (en école) sur ces thèmes pour les enfants (HP ou non d’ailleurs).
    Vous ou vos enfants en ont-ils suivis ? Cela a-t-il aidé ?

Laisser un commentaire