Je vous fais une lettre…

Monsieur le Président Principal,

Je vous fais une (deux) lettres

Que vous lirez peut-être

Si vous avez le temps..

Ce n’est pas Boris Vian, mais la Zébrette qui a écrit ces deux lettres à son principal.

Depuis l’entrée au collège, l’Ennui est le mot qu’elle associe le plus à Ecole.

Ah l’Ennui… tous les parents avec qui je discute parlent de l’ennui de leur enfant à l’école.. Avec ou sans rayures d’ailleurs les enfants… Tous pensent que c’est normal de s’ennuyer (un peu).

Mais alors, quand cela devient-il différent ? Quels sont les signes ?

La Zébrette demande à sauter une classe depuis la sixième. Autant dire, que pour une fois, je n’étais pas d’accord. J’avais consigné en Juin 2014 et Juin 2016 mon ressenti

  • Pour des raisons très égoïstes en premier lieu, je le reconnais. Pas du tout, mais alors pas du tout envie qu’elle ne quitte le nid familial à 15 ans!!!!
  • Parce que je me demande bien comment gérer un post-bac si jeune..
  • Parce que ce soir, j’avais un dîner de travail imprévu, et que j’avais promis de lui faire réciter ses 3 interros pour demain…. Et que cet imprévu a généré un stress pas possible et un torrent de larmes.

Et puis aussi, parce que la Zébrette n’exprime son mal-être que par petites touches. Elle ne lève le voile que lorsque ça déborde, le temps de laisser échapper le trop plein. Elle n’est pas dans le lâcher prise, elle n’est pas dans la colère explosive.

Elle dit que ça va mal, elle étaye ses arguments, construit son raisonnement, te convainc de la profondeur de son ressenti…. puis.. les jours suivants, elle reprend le cours de sa vie… jusqu’à la fois suivante.

C’est si facile de penser que la vie a effectivement repris son cours, qu’il ne reste rien des confidences et de la douleur qu’elle t’a confiées.
Si facile de croire que ce n’était pas si important, un coup de blues passager.
Si facile d’imaginer que comme pour tous les enfants, l’ennui est un passage obligé.
Si facile de se contenter des notes et appréciations, toujours dans le domaine de l’excellence.

Si ça n’allait pas, on le verrait! Mais ça ne va pas et elle le dit. Juste, il n’y a pas grand monde pour le voir….

Et puis, il y a tous ces témoignages d’ados qui craquent en fin de collège, pour les mêmes raisons que la Zébrette. Toutes ces phobies dues à l’ennui massif. Toutes ces répétitions à venir pour l’année qui suivra. Tous ces aménagements qui n’auront jamais lieu…

Alors tu flippes. Et tu ne sais plus trop où tu en es.

Un seul choix s’impose.. celui de l’accompagnement. Tu ne feras aucune démarche, aucun mail, aucune demande de rendez-vous. Mais tu soutiendras la Zébrette dans ce qu’elle voudra, elle, entreprendre.

Vu sa timidité, tu ne risques pas grand chose, à part te donner le beau rôle….

Mais quand la Zébrette dépasse sa timidité, ose et se lance….  tu reviens à la ligne précédente. Tu flippes.. et tu ne sais plus trop où tu en es…

Étiquettes : , , ,

2Commentaires

Laisser un commentaire