Au revoir 2017

L’année se termine. Comme à chaque fin décembre, c’est l’heure des bilans.
Sauf que les bilans, je n’aime pas trop ça 🙂 . Et puis, pourquoi faire un bilan fin décembre plutôt que le 14 novembre ou le 25 février?

Que retenir de cette année?

Du côté rencontres, témoignages, tranches de vie… tellement de difficultés chez ceux et celles dont je partage des moments et des émotions à travers blogs, groupes et réseaux sociaux.

La phobie scolaire s’est imposée comme le sujet de l’année. Elle touche beaucoup d’enfants HQI. Ou pour être plus précise, ceux qui sont touchés par la phobie scolaire sont très souvent des enfants HQI (oui, je sais ce n’est pas exactement la même chose!).

Cela pose questions. Comment aider tous ces enfants, ados, presque adultes qui ne supportent plus l’idée même de mettre un pied dans un établissement scolaire ? Comment les aider pour que malgré leur immense volonté de ré-essayer, retourner au collège/lycée, recommencer à étudier, les échecs successifs ne soient que des étapes avant de réussir.

Des ados de mon entourage ont flirté avec. Et résonne encore en moi les mots du proviseur du lycée, lors de l’inscription de la Zébrette : “le brevet, on s’en fout, pas la peine de le passer. Euh… tu ne vas pas nous faire une phobie scolaire avant le bac hein!!!! Parce que sinon oui le brevet c’est important“. Penser que la Zébrette pourrait un jour faire une phobie scolaire ne m’avait pas effleuré, mais depuis, cela reste comme un risque (parmi d’autres) tapi dans un coin de ma tête.

La difficulté d’élever des ados. Bon ce n’est pas nouveau. Et ce n’est pas spécifique aux ados HQI. Mais pourtant, c’est un sujet qui revient sans cesse sur le groupe FB que j’administre. Avec des violences, dans les mots, dans les crises, dans les excès qui me laissent toujours comme rincée après la lecture des posts. Y a-t-il des manières de faire ou de gérer qui sont meilleures que d’autres. Y a-t-il des techniques qui marchent plus que d’autres, qui fonctionnent à tous les coups? Comment doser entre compréhension, bienveillance et fermeté ? Comment gérer entre leurs besoins et leurs souffrances… .et les nôtres? Comment résister et se préserver, tout en restant leur pilier et leur havre?

Il n’y a pas eu que des choses tristes ou dures durant cette année, sur les posts ou chez mes cop’s 🙂
Il y a eu aussi des rires, des rencontres, des victoires, des plaisirs, des évidences…..

Il y a eu des enseignants à l’écoute, des profs qui se sont défoncés pour leurs élèves, des parents qui ont soulevé des montagnes.

Et si je devais mettre en avant une belle histoire de cette année 2107, ce sera celle de Marius qui s’ennuyait, s’ennuyait, s’ennuyait dans ce collège. Il ne rêvait que d’un saut de classe mais cela n’allait pas de soi pour la direction du collège.Une maman qui remue le ciel et la terre pour faire bouger les choses, pour que le bien de son fils soit pris en compte, pour que les promesses faites par l’EN soient tenues….

Je vous épargne les déceptions et les désespoirs des uns et des autres….

Et ce 14 Juillet, jour de fête nationale (bon peut-être un peu avant, mais c’est ce jour là que je l’ai su), la réception d’un bulletin définitif mentionnant… le saut de classe.

Les larmes ont coulé.. Mais ce furent des larmes de joie. Et les portes de la 4° qui se sont ouvertes pour Marius!

Du côté Zébrette, beaucoup d’avancées. Normal, elle grandit, elle avance 🙂

Un gros travail sur moi pour accepter son 3° saut de classe, même si le deal était que ce soit elle qui devait se battre pour l’obtenir. Ca aurait dû être un deal impossible. Je l savais trop timide. Et pourtant. Elle a osé. Osé les lettres, les entretiens, les .. adultes. Et elle a obtenu le saut en seconde.

Elle a intégré le lycée privé du coin. Un mini lycée avec 2 secondes, 3 premières et 2 terminales.
Beaucoup de soucis mais qui n’ont aucun rapport avec le saut ou Zébrette.
La miss s’est plutôt bien intégrée. Elle a des copines du club d’équitation dans sa classe. Ce n’est toujours pas une évidence les relations avec autrui. Elle se sent toujours “bizarre”, “étrange”. Mais c’est tellement mieux qu’au collège.

Côté scolaire, un premier semestre au dessus de 17 de moyenne générale montre que ce saut de classe n’était pas dangereux de ce point de vue là. La plupart de ses professeurs nous ont dit lors de la rencontre de mi semestre qu’ils n’avaient appris son décalage en âge que lors du conseil de classe la semaine précédente. Ils ne s’étaient pas rendus compte qu’elle était plus jeune que ses camarades.

Mais comme il n’y a pas que l’école dans la vie, l’année a été riche en amitié et en premières expériences.
Ce fut la première expérience d’un voyage seul en avion.
Ce fut la première expérience d’un séjour en immersion équestre en Irlande.
Ce fut la première expérience d’un séjour “en colonie”
Ce fut la première fois qu’elle reçut son amie, sa soeur chez elle.
Ce fut la première fois qu’elle lui rendit visite en Bretagne.

il y a eu d’autres premières fois… beaucoup…. comme si elle vivait tellement plus vite, (trop vite?).

C’est une ado toujours aussi sympa et déroutante. Entre ce qui ne semble pas l’atteindre, pas la toucher et qui émeut le reste de sa famille, voire du pays, et ce qui semble la détruire en laissant d’autres complètement pantois.

Une ado qui a toujours besoin de réassurance et pour qui l’endormissement n’est pas gagné d’avance (mais beaucoup mieux que l’an dernier. Certainement à cause de son heure tardive dû aux nombreux devoirs).

Une ado qui a toujours 12 ans, des réactions de 12 ans et des besoins de 12 ans….
Bonne nouvelle c’est toujours ma petite Zébrette 🙂
Même si je/nous/elle l/s’éduque… ex-ducare… mener au dehors….

Oui… à condition qu’on garde nos moments coocooning et complices. Nanmeho!!!
2017.. une année riche et remplie.. une année pour apprendre.. une année pour faire de 2018 une meilleure encore.

Étiquettes : , ,

2Commentaires

  • Sabine dit :

    “Une maman qui remue le ciel et la terre pour faire bouger les choses…”

    Certes, mais cette maman – là a eu l’immense chance de pouvoir compter sur l’écoute rassurante, les conseils avisés et l’indéfectible soutien moral d’une certaine Fille , qui l’a tellement aidée à traverser ce passage si âpre et ô combien difficile …
    Un immense merci, encore une fois, car sans toi et ton aide précieuse, tout eût été tellement différent …

    Tous mes vœux de bonheur à vous trois, je t’écris très bientôt plus longuement…

    Bises

  • fridou dit :

    Profites-en bien, car ses 12 ans ne seront plus là très longtemps ;)
    Bravo à elle pour tout ce qu’elle a accompli pendant l’année, on pourra dire qu’elle aura été riche en émotions et en découvertes !
    Bonne année 2018 à tous les trois, continuez sur la lancée ! :)

Laisser un commentaire