Quand Yoan témoigne

Après le témoignage de Zébrette (là), j’ai eu sur les réseaux sociaux de nombreux retours.
La plupart pour remercier Zébrette de son partage, certains pour fustiger les parents que nous sommes de pousser leurs enfants (remarque lue surtout sur des groupes de personnes HP…. que j’aurais pensé plus à même de comprendre que l’on essayait juste de leur courir après..).  Mais aussi certaines, qui allaient dans le sens de mon projet, et qui souhaitaient lire des témoignages d’enfants/ados qui n’étaient pas forcément “en phase” avec l’école…

 

J’en profite pour vous dire que si vous souhaitez poser ces questions à vos propres enfants, et que je publie, anonymement ou pas, leurs réponses… Let’s go!

Yoan et Zébrette ont quelques jours d’écart. Yoan a sauté 2 classes, mais n’a jamais été bien à l’école.  Les devoirs ont toujours été un moment de “divergence de point de vue” avec ses parents. Il a un soutien sans faille à la maison, un accompagnement éclairé, mais cela ne suffit pas toujours à régler tous les problèmes. Il est actuellement en 3° et si il veut faire du développement informatique, rien n’est très clair, même quant à son orientation en  seconde.

Bon vous remarquerez vite mes questions, les réponses de Yoan (retranscrites par sa mère et reportées ici par moi), et les commentaires de sa mère lors de l’écriture de ce billet.

Déjà est-ce que tu te rappelles de ton premier saut de classe ? (saut de la MS)
Non! (En mode caméléon, camouflant ses capacités pour se fondre dans la masse)

Est-ce que tu te rappelles comment tu te sentais en maternelle? 
Non!

Est-ce que tu te rappelles de ton deuxième saut de classe ? (glissement ce1:ce2)
Oui, >le contexte de ce 2° saut est un ennui majeur, le refus de travailler et des colères explosives à la maison. (je confirme et je rajoute des dessins suicidaires, beaucoup d’angoisses, l’apparition d’un reflux gastro-oesophagien majoré par le stress de tout événement à l’école)

Est-ce que tu te rappelles du contexte dans lequel ça s’est passé et/ou du test chez la psy?
Je me souviens du test, mais pas trop. C’était plutôt agréable et intéressant dans mes souvenirs. 

Est-ce que tu te rappelles du contexte social en primaire ?
j’étais à l’écart. Je me sentais très différent des autres et triste de l’être. J’avais peu de copains et je recherchais de vrais amis. J’ai été souvent déçu par les “copains”. Je me sentais nul, je n’avais aucune estime de moi et je trouvzais que le fait d’être HP était vraiment horrible.

En ce1, quand tu étais avec Mme Sxxxx, tu voulais sauter une classe ?
non! J’avais peur et je ne savais pas quoi faire. Puis j’ai changé d’avis et j’ai accepté, car c’était une classe double et je n’avais pas besoin de changer de maitresse ou de camarades.(c’était une maitresse gentille, puis épuisée par l’inutilité des aides mises en place, qui a donc fini par rejeter Yoan)

Et quand tu es arrivée en CM1, tu te souviens de comment ça s’est passé?
Au CM1, c’était chouette. La prof était assez compréhensive (elle avait deux filles dys. Ceci explique peut-être cela). Je n’avais qu’une seule envie : aller au collège, pour changer. Ce serait sûrement beaucoup plus intéressant au collège.

A l’école, on t’embêtait à propos de tes sauts de classe, de ton âge?
Non. (Siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Quand je le lui rappelle il dit “ah oui c’est vrai!”) Quant à moi qui retranscris et qui connais Yoan depuis son ce1, je remarque, comme Zébrette, sa capacité (heureuse) à effacer de sa mémoire ses mauvais souvenirs.

Donc tes souvenirs de la maternelle et du primaire..Très peu à part l’ennui majeur. Du coup tu n’as pas de mauvais souvenirs? Non, sauf le ce1 avant le 2° saut de classe (je n’ai pas oublié d’enlever u n copier/coller… on pourra noter que c’est exactement le même moment que pour Zébrette, et que c’est aussi le seul moment…;).

Et le collège, l’entrée en 6°?
J’avais très envie d’y aller, mais rapidement j’ai eu le même désintérêt, le même ennui. Et puis il y a eu la violence, le harcèlement.  (et je rajoute sa demande de le retirer du collège, de faire l’école à la maison…). J’avais un ou deux copains, souvent des enfants dys ou différents.  J’avais des résultats assez bons mais aucune aide de la part des professeurs (malgré le PAP demandé et jamais accordé)

Tu crois que c’tait plus compliqué à cause de tes sauts de classe ou du changement d’école seulement?
A cause des sauts. Mais ça s’est plutôt bien passé (euh… il s’est fait jeter par terre, prendre ses affaires, déchirer le pantalon, il a fallu qu’on intervienne malgré sa supplication de ne pas le faire)

Après tu es entrée au collège. Tu avais 9 ans 1/2.Est-ce que tu avais peur de rentrer au collège (même groupe scolaire)?
Non. J’étais trop content et pressé. J’avais beaucoup d’espoirs (comme pour l’entrée en maternelle, au primaire…)

Comment ça s’est passé au collège?
C’était assez sympa au début mais les profs étaient peu conciliants et je n’avais pas d’aide malgré ma dysgraphie et ma demande de PAP. Un prof m’a pris en grippe tout de suite. J’avais peu d’amis.

Tu crois que ces problèmes étaient liés à toi , ton âge, ton décalage ou.. 
C’était lié à l’âge et aux sauts de classe.

En 5°, que peux-tu dire de l’école?
Pareil. Pas d’aide, mais j’avais un bon feeling avec un ou deux profs bienveillants.

Tu voulais sauter une autre classe? Non!

Et le changement de collège en 4° ? (pour cause de déménagement)
C’était asez perturbant, puis au final j’étais assez satisfait. J’étais mieux intégré. Le PAP a été mis en place de suite et j’ai pu avoir un ordinateur en classe.

Et justement.. l’écriture?
C’est un gros problème. Je n’arrivais pas à prendre les cours, j’étais en difficulté constante. Maintenant avec l’ordi, ça va mieux. Je peux m’en servir tout le temps, même en évaluation. Sauf pour les devoirs communs et les brevets blancs.  Mais j’ai des aménagements.

Et dans la cour?
Ca va.. Pas de problème.

Qu’est-ce qui t’inquiétais le plus à l’entrée en seconde? Non Applicable

Comment ça s’est passé? Non Applicable

Comment tu réagissais quand on te traitait d’intello. Tu t’es déjà fait harcelée?
Pourquoi tu dis “traiter”, comme si c’était une insulte? On me l’a déjà dit, mais c’était plutôt admiratif  comme “Ah mais tu es un intello en fait!”. Donc c’est gentil.

Le lycée, socialement comment ça se passe? Non Applicable

Le fait que tu n’aies pas les mêmes droits que les autres (à cause de ta différence d’âge et de ta famille un peu à cheval là dessus)?
Ca le dérange car j’ai envie de trainer plus tard le soir, d’avoir un forfait téléphonique plus gros, de pouvoir sortir du collège et trainer dans les rues avec les potes…

Tu te sens différent ?
Non, plus maintenant. Je sais que je le suis, mais ça ne me dérange plus.

Tu as beaucoup de devoirs ?
(question non posée? 🙂 )

Es-tu contente de là où tu en es aujourd’hui?
oui!

Avec ton recul, que dirais-tu aux parents qui ne veulent pas d’un saut de classe, pour ne pas voler une année d’enfance à leur gamin?
Ben je leur dirais qu’on ne perd pas uen année. On aide l’enfant à être mieux, à être plus adapté, à ne plus s’ennuyer…

Avec ton recul, que dirais-tu aux parents ou ados qui veulent un saut de classe, parce qu’au moins ça fera moins de temps à passer au collège?
Ridicule et stupide.. On ne le fait pas pour ça!

Et ceux qui ne veulent pas parce que ça fait trop de décalage avec les camarades?
Oui, il y a un décalage, mais avec le temps ça se voit moins et on est mieux quand même.

Et celui qui voudrait sauter une classe parce qu’il s’ennuie mais qui a peur, que lui dis-tu?
Oui ça fait peur! Mais la peur passe de suite quand on comprend que l’on est au bon niveau, à sa place. Enfin!

Si je te dis confiance en toi?
Oui (moi je ne trouve pas, mais bon…)

Et les notes !
Elles ne sont pas bonnes mais c’est parce que je n’aime pas l’école et que je n’ai pas envie de travailler. Je rappelle ce qu’en pense Jeanne Siaud Facchin?? 🙂 🙂 (sinon c’est sur le témoignage de la Zébrette à la même question).

Quelle est ta meilleure et pire année de souvenirs d’école?
La meilleure? Celle-ci, la troisième. La pire? J’hésite entre le ce1 et la 6°.

Comment envisages-tu l’avenir?
L’avenir? Ah mince.. .je n’avais pas envie de cette question! Elle me gêne, je ne sais pas quoi dire. 

Est-ce que ça te faire peur de te retrouver à Marseille à 15 ans faire tes études ailleurs après le lycée?
Non.

Est-ce que d’avoir un but professionnel, ça aide?
Oui parce que c’est comme ça qu’on est motivé. Mais je n’en ai pas vraiment et je n’aime pas l’école!

Si des parents ou des ados veulent de poser des questions, tu y répondras?
Oui!!

Est-ce que tu as quelque chose à rajouter sur ton parcours?
Euh. Pour les personnes qui m’ont aidé? Eh bien que toi! Parce que tu t’es battue pour moi, que tu as permis que je saute des classes, que tu t’es battue pour que j’ai l’ordinateur et pour qu’on m’aide. Oui. Juste toi.. pour tout ça. (humm.. ça fait chaud au coeur) Et moi je rajoute que ce n’est pas rose tous les jours, que les décisions maternelles ne sont pas toujours acceptées sur le moment mais que oui… cette reconnaissance fait chaud au coeur et vaut bien plus que toutes les médailles du mérite. 

Étiquettes : , ,

5Commentaires

  • Céline dit :

    Merci pour ce second témoignage. Il faut vraiment faire circuler ce genre de chose auprès des enseignants ou autre personnes qui sont contre les sauts de classe !

  • Florence dit :

    Merci …et pour la question oubliee sur les devoirs il aurait dit sans aucun doute qu il en avait bien trop

  • Ysaline dit :

    Bonjour,

    Très intéressant, merci.
    Ma fille a eu son 2e saut de classe en septembre 2017 : passage de la 6e à la 4e. Tout se passe très bien. Elle est la meilleure élève de sa classe. Nous sommes heureux qu’elle ne s’ennuie plus autant que l’an dernier.

    Merci, Yoan, pour ce témoignage.

    Cordialement.

  • Yael dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces témoignages. Une question me turlupine : Pourquoi Yoan n’a-t-il pas son ordinateur au brevet blanc et aux devoirs communs ? Est-ce parce que sa dysgraphie disparaît lors des grandes occasions ? C’est une DIM (dysgraphie intermittente magique) ? Les porteurs de lunettes de la classe ont-ils l’autorisation de les utiliser lors du DNB blanc et des devoirs communs ? Ou bien ont-ils une MIM, myopie intermittente magique et donx pas de lunettes ? Dans cette logique on enlèverait à un élève en fauteuil son fauteuil lors des bacs blancs (PIM paralysie intermittente magique) ?

    Sérieusement : si l’équipe du collège attend le résultat de la demande d’aménagement du DNB pour mettre en place l’ordi à ces moments, il faut d’urgence qu’elle relise les textes officiels sur les aménagements aux examens. Il n’y a AUCUNE raison légale de lui refuser cela et TOUTES les raisons légales de le lui donner. A commencer par le référentiel enseignant de juillet 2013 qui demande explicitement la prise en compte de la diversité des élèves sans mentionner “sauf au DNB blanc et aux devoirs communs”. Les textes sur l’école inclusive ne mentionnent pas non plus cette exception…

    Bonne suite à Yoan et merci encore !

Laisser un commentaire