Le bac à 15 ans 1/2.

“Les gens croient qu’être une enfant précoce rend les choses plus faciles” (Le dauphiné.com)

Trois, c’est exactement le nombre de classes que l’adolescente a sautées au fil de sa scolarité : la grande section de maternelle, le CE2 et enfin le CM2.” Il y en a peut-être eu une de trop”, confie aujourd’hui l’adolescente qui n’a pas oublié les rosaces qu’elle dessinait toute la journée en primaire, “tellement je m’ennuyais”. En 6e à huit… ans, elle n’a pas oublié non plus “le choc que fut le collège : j’étais en décalage complet avec les autres élèves”. Au même niveau scolairement, voire en avance, “mais forcément immature. J’étais très sensible à l’époque, trop certainement”. Cette époque a d’ailleurs aussi marqué sa maman : “Les gens croient qu’être une enfant précoce, ou surdouée comme on dit, rend les choses plus faciles mais c’est faux. Les apprentissages, oui, ont été plus simples pour elle, mais pas les relations. À 12 ans, ma fille était mûre intellectuellement et capable de tenir des conversations sur des sujets complexes mais affectivement, elle était dans la demande d’une enfant de son âge”.

Lire la suite

Pour une fois que l’on ne décrit pas la douance comme un long fleuve tranquille.
Et si on lit bien entre les lignes, on retrouvera bien des problématiques que les parents se posent à longueur d’année:
saut ou pas, maturité ou pas, effort ou pas, trop de facilité ou pas, liens sociaux ou pas, ennui ou pas…

One Pingback

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :