Sur le chemin du TSA : les intérêts restreints.

Je sais, je sais…. On ne dit plus intérêts restreints (IR), mais intérêts spécifiques (IS). C’est la même chose mais en moins négatif 🙂

C’est parfois difficile à déceler. Ou plutôt difficile de déterminer quand l »intérêt correspond à une passion ou à un IS.

Quand un enfant apprend par cœur toutes les lignes de métro de toutes les capitales, il est assez facile de dire qu’il s’agit d’un IS.
Quand un enfant ne parle que de chevaux….. c’est une enfant passionnée d’équitation, comme des milliers de jeunes autres…

Quand cela passe-t-il de la passion à l’IS ? J’avoue que même durant nos entretiens avec le psychiatres, je n’étais pas très sure de moi.

Son intérêt pour les chevaux commence à prendre toute la place. Livres, reprises d’équitation, dessins. Elle parle, lit, dort, vit, dépense ses économies, se projette « cheval ».  Depuis qu’elle a 4 ans, elle dessine quasiment exclusivement des chevaux. Elle n’a pris aucun cours mais a étudié tous les livres d’anatomie et de dessins.

A 5 ans, elle avait des dessins remplis de détails surprenants. Notez que le cheval fait son crottin!

Aussi loin que je m’en souvienne, elle n’a dessiné que ça (à 90%). Elle a demandé à ce qu’on lui offre tous les livres de techniques de dessins de chevaux.

L’ennui au collège l’a fait progressé. En 4° par exemple.

 

Au lycée, elle avait pour sa dysgraphie une tablette numérique… Elle s’est initiée au dessin informatique. Elle y a passé des heures, des jours, des semaines.

Elle avait 12 ans…

 

Puis 13 ans…

Puis 14 ans..

 

 

Les heures de travail, de patience, de persévérance… Peut-être est-ce cela qui correspond à un IS.

J’ai lu un article très pertinent sur le sujet. Ce qui fait qu’une passion n’est plus une simple passion….
Lire l’article...

Les intérêts spécifiques : c’est une préoccupation pour un ou plusieurs centres d’intérêts anormaux dans leur définition ou leur intensité (par exemple, attachement fort à des objets inhabituels ou préoccupation pour ceux-ci, intérêts excessivement circonscrits ou persévérants). Les centres d’intérêts anormaux dans leur définition font référence à des passions jugées peu communes ou peu utiles, comme par exemple connaitre et collectionner tous les types de piles qui existent  ou connaitre tous les horaires des bus d’une ville. Les centres d’intérêts anormaux dans leur intensité font plus référence au temps important consacré à cet intérêt, sans que celui-ci paraisse anormal dans sa définition, par exemple un enfant autiste qui se passionne pour les chats. Les chats sont des sujets d’intérêts classiques pour les enfants, par contre c’est le temps qui y sera consacré qui sera considéré comme hors de la norme. Quelques récentes études ont démontrées que les garçons et les hommes sont plus enclins à avoir des intérêts spécifiques anormaux dans leur définition alors que les filles et les femmes ont des intérêts spécifiques “moins anormaux” dans leur définition mais y consacrent un temps conséquent

One Pingback

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :