Idées reçues

Pas Glop
Pas Glop

Tous les ans, c’est la même histoire. Les journalistes partent à la recherche du plus jeune bachelier de France (et du plus vieux également, mais, moins vendeur, il ne fait l’objet que d’entrefilets). C’est pas de saison, mais c’est leur marronnier du début d’été!
Le plus souvent les articles sont complètement à côté de la plaque pour qui connait le sujet. Il y a des exceptions bien sûr. Comme celui du Dauphiné que l’on peut lire ici . Peut-être parce qu’on y lit les réflexions de l’intéressée plutôt que celles d’un journaliste en mal de sensation.

La Fille ne devrait pas s’énerver à chaque publication, et pourtant..

Alors juste pour les non-initiés, pour ceux qui ne connaissent pas le sujet, voici son décodage d’un des articles. Vous pouvez le lire en version originale .

Passer son bac à 13 ans : des conséquences psychologiques pour ces jeunes “génies” ?

voilà dès le titre le mot est lâché : génie. Non, les EIP sont dans leur très grande majorité, tout sauf des génies. Alors, c’est certain, on ne parle là que d’EIP très scolairement en avance. Mais La Fille parie son dîner que cela renforce l’inconscient collectif “EIP=génie”

Par Angelique Cimeliere, Psychologue clinicienne. Ca ne veut pas dire “spécialisée EIP” en même temps!

LE PLUS. Avoir des années d’avance sur ses camarades de classe n’est pas toujours évident. Ben voilà, on commence à y croire. Un enfant précoce est aussi souvent hypersensible La Fille est bien d’accord. Elle aurait même plussoyé en ajoutant “le plus souvent” devant hypersensible et aura tendance à préférer la compagnie des adultes Ben euh, oui, non, ça dépend. Meuh non, la Fille n’est pas normande, juste il en est des EIP comme de tous les enfants.. ça dépend ma bonne dame. Il faut faire attention à leur maturation psychique, prévient Angélique Cimelière, psychologue clinicienne.Bon, faire attention, ça ne mange pas de pain. On est d’accord.
Dans le Finistère, une élève particulière passera le baccalauréat à partir du 18 juin. Sabine n’a que 13 ans et pourtant, elle passera le bac, avec quatre années d’avance sur ses camarades de classe de Quimper. Elle est la plus jeune candidate de cette édition 2012 du baccalauréat de France.Ah ben la voilà notre châtaigne de l’année!

Passionnée de mathématiques et d’histoire, la lycéenne serait encore en 4e si elle n’avait pas sauté quatre classes. Elle vise une mention Ben La Fille imagine bien. Et si elle ne la visait pas, la Terre entière, bon son département.. allez au moins ses parents, la viserait pour elle. Et pis quoi.. “surdouée” et sans mention, sans déc’… ça le fait pas! et souhaite intégrer une classe préparatoire scientifique pour devenir pilote de chasse. Le mot est à demi prononcé mais nous sommes en présence d’une enfant “surdouée”. Pourquoi à demi-prononcé, pourquoi baisse-t-on la voix? La Fille n’aime pas le terme de surdoué, mais elle ne croit pas non plus que cette gamine soit simplement “scolairement efficiente”. Alors si c’est une enfant (T)HPI, pourquoi le chuchoter comme une honte? Si elle avait des capacités en 100 mètres hors de la moyenne, le dirait-on “à demi mot” ?

Que signifie ce terme ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’une intelligence hors norme ? Existe-il des établissements scolaires spécialisés pour accueillir les précoces ?

La précocité, c’est quoi ? Ah ben, chouette, La Fille va pouvoir montrer l’article au Gars… parce que le Gars, il ne comprend toujours pas. Euh.. Non, mauvaise idée. Les enfants qui passent leur bac à 13 ans, ça ne va pas faire progresser le Gars dans sa compréhension..

Un enfant dit précoce présente des capacités intellectuelles supérieures à la moyenne des enfants de son âge. Bon, ce n’est pas faux… mais ce n’est pas l’essentiel de l’EIP. Loin de là. Seul un test réalisé par des psychologues permet de vérifier de tels faits. Il est fiable et mesure un Q.I (quotient intellectuel). Il est fiable si il est réalisé par un psy spécialisé, avec un enfant dans de bonnes dispositions qui ne sous-performe pas. Et la question de sa stabilité divise encore la communauté savante. Il analyse comment l’enfant met en place son savoir par rapport à une donnée, comment il utilise son stock de connaissances et l’envergure de ses connaissances.La Fille est rassurée. Parce que va falloir que la Zébrette en refasse un (ah, c’est pas possible avant deux ans? Flûte). Ben voui, tout devrait être clair comme de l’eau de roche, puisque c’est le test qui le dit. Et pour La Fille, rien n’est clair (maintenant, personne n’a dit que La Fille était douée non plus.. alors elle a la comprenette un peu lente parfois).

Ce test ne donne pas seulement un chiffre mais permet d’élaborer une analyse qualitative. Ouiiiiiii, même si pour la plupart des personnes la première question quand on parle d’EIP c’est “un QI de combien ?”. Argghhhh. D’ailleurs, savez-vous que certains EIP n’ont pas de QI calculable.. ah non, hein. La Fille étale sa science (comme la confiture, elle l’étale d’autant plus qu’elle en a moins). Mais on en reparlera un peu plus tard.On regarde quelles sont les capacités de l’enfant mais également comment le sujet utilise ses capacités face à un problème donné. En résumé, nous analysons les connaissances scolaires et les connaissances dites propres, celles que l’enfant acquiert seul, en autodidacte.

Mais attention, l’enfant précoce présente également un revers : c’est un enfant hypersensible. Il a peu de relations avec ses pairs préférant la compagnie d’adultes. Ses centres d’attraction sont différents des enfants de son âge qui se préoccupent des petites voitures ou de poupées. M’enfin, les Beyblade et autres Bakugan ne sont pas interdits aux EIP. Et c’est même un super vecteur d’intégration scolaire. L’enfant précoce préférera observer les interactions entre les fourmis , Aïe et si ce n’est pas un contemplatif, c’est grave docteur ? par exemple et s’intéressera à des thèmes plutôt philosophiques pour son âge : la création du monde, l’univers, la guerre et la paix dans le monde et autres divertissements de ce genre. Et la dernière victoire du PSG ou le dernier CD à la mode ne l’intéresse jamais ? La Zébrette vient de tomber en pâmoison parce qu’elle a découvert dans la vidéothèque un DVD de .. Will Smith. C’est EIP ça d’adorer Will Smith ?

Des enfants singuliers

Comment reconnaitre un enfant précoce ? Très tôt, un enfant précoce aura de l’avance sur les autres.Ah, nous y voilà dans le coeur du sujet. Faut qu’on lui envoie les EIP qui lâchent les petites roues des vélos à 8 ans, ou qui ont appris à lire.. au CP (ouhhhhh).  Il marchera tôt ben voyons. Pour ceux que ça intéresse, la Zébrette a marché à 13 mois 1/2. Tant pis, elle ne sera pas dans les livres des records.., parlera tôt comme A. Einstein qui a parlé à 4 ans ?  Le fils de la voisine de la boulangère a parlé à un an… et il n’est pas précoce. Dommage. Le critère aurait fait économisé l’argent des tests! et fera moins de bêtises Alors là, La Fille est certaine que nombres de parents d’EIP sont bidonnés. Dans EIP, il y a E.. comme Enfant! Et il fait donc des bêtises comme les autres enfants. Ca dépend de son caractère, de quand, de où, de pourquoi. Y’en a des sages et d’autres moins. Et comme ils sont nombreux a avoir des problèmes avec les règles imposées ex abrupta, la Fille aurait tendance à penser qu’ils en font peut-être un petit peu plus que la moyenne.

Bien des parents sont fiers d’avoir un enfant à fort potentiel. Ah ? Ils sont où? Parce que ceux que La Fille a rencontré sont désemparés, inquiets et a minima plein d’interrogations. Ils sont confrontés au quotidien aux problèmes relationnels avec l’école, avec les autres, avec lui-même. Ils gèrent comme ils peuvent les angoisses qui leur pourrissent la vie. Alors, oui, et heureusement, il y a plein d’EIP qui vont bien.. mais des parents fiers d’avoir un gamin EIP, La Fille n’en a pas rencontré. Des parents fiers d’avoir des enfants épanouis, bien dans leurs baskets, attachants, rigolos… ça oui. Mais être fier d’avoir un EIP c’est comme être fier d’avoir un enfant aux yeux bleus ou qui fait 1m80. Par contre, être fier de voir comment ces enfants se sortent des embûches.. c’est notre rôle de parent!

Ces enfants sont singuliers. Ils sont brillants à l’école, Euh, madame la psychologue, voulez-vous que nous rappelions les chiffres. 50% des enfants intellectuellement précoces (EIP) sont considérés comme de mauvais élèves, et 30% des EIP sont en situation d’échec scolaire! Et le problème principal des personnes confrontées aux EIP: Faire reconnaître la douance en dehors des critères de réussite scolaire! Grrrr. La Fille est trèèès agacée par ce genre de phrase.  comprennent plus vite que les autres ce qui les intéresse. Ils peuvent également présenter une vitesse de traitement de l’information très élevée. Ils peuvent.. ça ne veut pas dire qu’ils s’en servent. Et encore, cela dépend des profils révélés par les tests…Ces éléments font forcément pencher vers une tendance à faire sauter une classe. Et le nombre de sauts de classe qui sont préconisés par les psy et les parents et refusés par l’éducation nationale sous de nombreux prétextes montrant leur ignorance du sujet (voir le document là ). Sans compter que le saut de classe est toujours une solution “la moins mauvaise” quand il est décidé. Ce n’est jamais une solution en soi, une solution pérenne.Mais La Fille s’intéresse de près au(x) saut(s) de classe, alors elle en reparlera!

Ces éléments induisent forcément un ennui en classe heureusement non. Cela dépend des enfants et des enseignants. La Zébrette se mourrait d’ennui au début de l’année. Un changement d’instit plus tard (même niveau), et la voilà bénéficiant d’un enseignement différencié, de prolongements, de décloisonnement. Et plus jamais, durant cette même année, elle ne s’est ennuyée. un désinvestissement social par rapport aux enfants de son âge. Mais si il y a souvent décalage, il y a souvent un fort désir d’intégration!. L’enfant précoce s’identifie plus au monde des adultes. Les questionnements sont plus intellectualisés, plus raisonnés. D’où un risque de décrochage avec leur milieu scolaire.

Prendre son temps pour grandir

Les enfants précoces sont certes brillants brillants.. mais pourquoi ne les détecte-t-on pas tous alors? L’effet pygmalion négatif vous connaissez? Brillants en classe quand ils sont en échec scolaire ?!  Brillants quand ils refusent de sortir de la norme? Brillants quand personne ne se rend compte de sa douance? mais, ils fréquentent souvent les cabinets de psys !
Euh… on ne connait souvent QUE les EIP qui fréquentent les cabinets des psys. Le raccourci “ils fréquentent les cabinets de psy” parait plus osé que celui qu’a pris David Vincent (bon, les moins de 40 ans, faites une recherche sur le Net.. David Vincent Envahisseurs). C’est comme de dire qu’il y a 4 EIP mâles pour 1 fille. Euh non. C’est qu’il y a 4 fois plus de garçons dans les cabinets des psy. Ce n’est pas la même chose quand même. Les filles se fondent plus dans le moule, s’adaptent plus facilement. Mais il y en a autant que d’EIP!
Pourquoi ? Une fois qu’ils ont sauté une ou deux classes, leurs capacités intellectuelles sont enfin prises en compte. Ils s’épanouissent intellectuellement. Vu le peu de nombres d’enfants qui “bénéficieront” de deux sauts de classe ou plus, La Fille espère qu’ils seront épanouis sans cela.En revanche, la maturation psychique n’est jamais au rendez-vous.  Oups. Parce qu’elle est la même chez tous les enfants/ados ? Eip ou pas ?.Le psychisme évolue toujours dans un temps donné qui n’est pas toujours celui de l’acquisition intellectuelle. On peux dire que tel ou tel enfant est plus mature à son âge mais cette avance est rattrapable par les autres.

En d’autres termes, un enfant précoce risque d’être encore plus en décalage s’il saute beaucoup de classes. La Fille est d’accord et elle n’a pas fait d’études de psy. En effet, un enfant de 16 ans n’a pas du tout les mêmes centres d’intéret qu’un jeune de 12 ans. Le premier commencera à s’intéresser aux relations amoureuses tandis que le second commencera à découvrir l’existence du bisou sur la bouche ! Le Q.I n’a plus rien à voir. Re-Oups. La Zébrette en sait plus sur les relations amoureuses que bien des ados. Et je ne crois pas que tous les jeunes de 16 ans puissent être résumés à leurs hormones. Ceci dit, à 7 ans, cet argument lui a été opposé à La Fille. “Vous n’imaginez pas. L’an prochain en cm1 (cm1/cm2) alors que certains ont déjà leurs hormones qui les travaillent”. Si, si, véridique!

Quelles solutions ?

Les enfants surdoués ont tendance à être stigmatisés. Ah ben c’est sûr, un article comme ça va aider à rétablir les bonnes conduites. Ils sont mis en avant pour leur intelligence il faudrait qu’elle s’exprime et soit reconnue. C’est loin d’être le cas pour la majorité d’entre eux.  mais les gens ont tendance à occulter leur psychisme que le psychisme. ah ouf. La Fille a eu comme des craintes!. Ce sont des enfants particulièrement fragiles psychiquement parce-qu’ils sont obligés de grandir plus vite que les autres Pas certaine que ce soit l’explication.. et sont plus fins face aux interprétations, aux interactions sociales.

Je pense qu’ils ont au contraire besoin d’anonymat et de compréhension. de reconnaissance, de mots posés, de rythme adapté, de connaissance de leur fonctionnement spécifique, de leurs difficultés, de leur dyssynchronie....S’ils souffrent trop au sein d’un établissement scolaire classique parce que trop différents et trop enviés (hélas!), ils sont rejetés. Euh.. aussi parce que les enseignants trop peu souvent formés les prennent souvent en grippe, ne s’adaptent pas, ne les nourrissent pas.. Avec toutes les conséquences que cela suppose.

Une des solutions est de stimuler l’intellect par le ludique en l’inscrivant, par exemple aux échecs, à des rencontres de réflexion, sans oublier le physique. Une tête sans stimulation corps n’est rien ! Ben comme pour tous les enfants non? La diversité des activités proposées, ça aide tous les enfants. Et n’ayez crainte.. tous les EIP n’aiment pas les échecs (le jeu bien sûr).

Et si votre enfant semble toujours triste, décalé, sans ami, n’hésitez pas à l’inscrire dans une école dite spécialisée pour les surdoués. Mais pourquoi La Fille n’y a  pas pensé plus tôt? Parce qu’elles sont rares et chères? Meuh non, On ne va pas s’arrêter à de telles considérations! Parce que la ghettoïsation n’est pas la seule solution ou ne devrait pas l’être, parce qu’on est en droit d’espérer que l’enseignement public prenne en compte ces enfants?  et aussi… parce que même dans une école dite spécialisée, les problèmes des enfants tristes, décalés et sans amis ne se règlent pas comme ça, par magie ?   L’enseignement y est différent puisque les professeurs ne se contentent pas de faire découvrir le programme officiel. Ils vont toujours plus loin dans la réflexion puisque les élèves vont plus vite que la moyenne. Par ailleurs, ils savent les stimuler. Mais ils viennent de quelle planètes ces professeurs? Pourquoi ils ne font pas atterrir leur vaisseau dans la cour de l’école publique du village ? Et plus important encore, c’est que tous ces enfants sont identiques. Identiques ? Mais dans une classe standard, les enfants sont-ils tous identiques. Il y a autant de différences entre deux EIP qu’entre deux enfants. Et rien n’oblige deux EIP à se “reconnaître”, à se compléter. Ce sont des personnes, pas des entités. Et plus tard, on fera quoi? On leur créera une société rien que pour eux? Pour qu’ils ne se sentent pas différents, exclus ou jalousés? Ils ne se sentent donc pas exclus ni jalousés par les autres. Il faut toujours être à l’écoute de ces enfants si particuliers. Ouiiiiii (mais La Fille espère que l’on peut dire ça de tous les enfants!).

Bon en résumé c’est un pur bonheur d’avoir un enfant précoce qui réussira toujours mieux que les autres et c’est une grande chance pour lui qui est certain de s’en sortir…

Arghh.. il reste du chemin à faire pour changer les mentalités.

3 Comments

  • Excellente relecture critique d’un texte journalistique débile (mais c’est très souvent le cas chez les journaleux (ses) plus enclins à la recherche du sensationnalisme qu’à une information véritable), pourtant Mélissa Bounoua qui n’y connait rien a au moins été chercher une caution psy : celle d’Angelique Cimeliere, Psychologue clinicienne (d’autant plus que la-dite psy est recommandée par le NouvelObs’ (Gasp !). Hélas, trois fois hélas, elle n’y connait rien non-plus, la psy ! (Gloup !) Elle ne fait que tricoter les notions les plus convenues (politiquement correctes, sans doute), les raccourcis les plus abscons, les à-peu-près confusionnels les plus éculés, etc.
    On nage dans la bêtise crasse. On pouvait attendre mieux d’un journal qui se veut sérieux, mais pour vendre du papier il n’y a que deux solution : 1/ épater Margot, 2/ faire pleurer Magot ! Dommage, le sujet méritait mieux que ça.

  • mon fils est EIP . merci de lutter contre tous ces clichés que les médias véhiculent à loisirs .

    • C’est un long combat… et au plus on sera nombreux à le mener, au plus loin on ira…

      Mais on va y arriver.. tous ensemble..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :