Psychologue

Gérer la précocité

Psychologue

Psychologue

Un dossier très complet sur Futura Sciences qui date de 2011 et rédigé par le psychiatre Ladislas Kiss.

Il s’est intéressé à la précocité il y a 6 ans, après avoir remplacé au pied levé, son ami Oliver Revol, pour l’animation d’un conférence.

Depuis, il est référent AFEP.

Vous pouvez lire l’article en ligne ou télécharger le pdf

 

Sommaire

  1. Enfant précoce, enfant surdoué : gérer la précocité
  2. Enfant précoce : le vocabulaire pour le désigner
  3. Éduquer un enfant : la bonne éducation
  4. Éducation : l’importance de l’interdit
  5. Enfant roi, enfant précoce, quelles différences ?
  6. La précocité intellectuelle et les schémas familiaux
  7. Ne pas confondre curiosité et précocité
  8. Caractéristiques des enfants précoces
  9. Proportion des enfants précoces et test de QI
  10. Enfant surdoué : l’importance d’un diagnostic précoce
  11. La prise en charge de l’enfant précoce
  12. L’enfant précoce doit-il savoir qu’il est précoce ?
  13. L’enfant précoce et sa fratrie
  14. Découvrir le livre de l’auteur sur l’enfant précoce

Quelques extraits ?
Les enfants intellectuellement précoces et hyperaffectifs Cependant nous ferons une allusion à une sous-catégorie particulièrement sensible sur le plan émotionnel qu’on pourrait appeler « enfant intellectuellement précoce et hyperaffectif » (EIPH).
La Fille croyait que les EIP étaient tous EIPH. Mais visiblement L. Kiss fait une différence …

C’est ce que l’on appelle faire des compromis. Ce qui n’est jamais facile pour un enfant et l’est encore moins pour un EIP qui aura toujours tendance à vouloir argumenter, faire ce qu’il entend ou prendre le pouvoir d’une manière ou d’une autre.[…]Ces contraintes réglementaires sont absolument obligatoires si l’on ne veut pas voir naître ici ou là trop de réactions d’autodéfense ou d’autopunition disproportionnées faisant le plus souvent le lit de la tyrannie, des règlements de compte barbares, de la ségrégation, de l’esclavagisme, de la soumission exagérée ou de la culpabilité morbide.Oh la la. La Fille n’est pas du tout “anti-contrainte-réglementaire” et elle pense dispenser une éducation dans la fermeté bienveillante chère à Olivier Revol. Mais elle doit avouer que lire “trop de réactions d’autopunition disproportionnées” ça lui a fait un peu froid. La Zébrette est la reine de l’autopunition disproportionnée. Et cela depuis qu’elle a 18 mois. Pffft

Entre enfant roi et enfant précoce, la frontière n’est pas toujours simple à définir, surtout pour les parents. C’est une situation assez fréquente qui prête énormément à confusion et qui nécessite des attitudes éducatives fort différentes. Ben voui. La Fille se demande tous les jours si elle est compréhensive et empathique avec la Zébrette ou si elle se fait manipuler et accorde plus qu’elle ne voudrait sous justification d’empathie.

Il existe des enfants précoces intellectuels heureux, biens dans leur peau, faciles à vivre, pleins de vie, de curiosité et de sensibilité, qui font le bonheur de leur entourage. Mais il existe aussi des enfants précoces « mal élevés » ou « mal soutenus » qui utilisent inconsciemment leur intelligence pour créer des blocages au plan des apprentissages, qui s’embourbent dans des échecs par autodépréciation ou qui génèrent des conflits relationnels familiaux et scolaires. Ah ben si il en existe des bien dans leurs baskets.. Chouette!! Ceci dit la Fille ne se plaint pas. Elle a un modèle “facile à élever”.. pour  le moment (promis, elle ne regarde pas Secret Story!).

Enfin, évoquons le cas trop fréquent d’enfant précoce intellectuellement qui n’a pu intégrer de limites éducatives et sociale saines ou qui perturbe la vie en collectivité par ses caprices, ses exigences, son agitation. Il faut voir dans ces manifestations différents phénomènes qui ont tous pour raison commune : une relation précoce mère-bébé de type fusionnel qui n’a pas permis à l’enfant de développer un espace psychique interpersonnel. Arghhh. Naaaaaannnnn. C’est encore de la faute de la mère. Ouinnnnnnnnnn
Un enfant éveillé et curieux n’est pas forcément un enfant surdoué. En effet beaucoup de parents et d’enseignants sont désarçonnés devant une déferlante incontestable d’enfants vifs, « affirmés », perturbateurs présentant un langage précoce et une fâcheuse habitude à donner leur avis sur tout. Euh… et ??? éveillé, curieux n’est pas forcément précoce ok. Mais présenter ces enfants, EIP ou pas, comme perturbateurs ??? La Zébrette est de ce type là, mais je ne la vois pas “perturbatrice”. Et si elle coupe la parole à un adulte, elle se fait reprendre immédiatement. Mais oui, elle a et donne son avis sur tout. Sauf quand on lui répond “Ca ne regarde que les adultes” et qu’elle comprend qu’elle attendra le prochain sujet pour son grain de sel.

La survalorisation des compétences de l’enfant Ainsi sont survalorisées des compétences tout à fait normales […] Bah ce sont les psys et les autres qui disent que la Zébrette n’est pas “normale”.. nous on la trouve très .. dans notre norme!

Les dangers de l’hyperstimulation de l’enfant Combien d’enfants sont alors pris dans une sorte de pression parentale exerçant une hyperstimulation précoce de peur de rater leur éducation et leur future inscription socioprofessionnelle. Eh ben ça ma bonne dame, c’est l”inquiétude de chaque parent. On pousse ou on est poussé par nos zèbres? On fait trop ou pas assez?

Les signes d’une précocité intellectuelle chez l’enfant Ce haut potentiel de perception et de traitement des stimuli, tant externes qu’internes, engendrerait des conséquences plus ou moins gênantes ou favorables selon les cas et les contextes rencontrés. Ainsi il n’est pas rare de voir chez les EIP des traits de comportement et des réactions particulières en proportions variées témoignant d’un habitus prédominant marqué par l’hyperlucidité, l’hypervigilance, l’hypersensibilité, l’hyperesthésie, la dramatisation et l’hyperassociationnisme. Bref un EIP est hyper.. Zut La Fille voulait pas que la Zébrette emploie ces superlatifs à la c...

On pourrait dire à ce niveau que le trop d’intelligence et de sensibilité, loin d’être un avantage, entrave sensiblement voire fortement la capacité de discrimination de l’information pertinente au sein d’un fouillis d’informations contextuelles. Ainsi, un enfant précoce hypersensible peut se trouver perturbé par l’intonation ou la mimique d’un professeur comme il peut s’embrouiller devant un mot ou un énoncé très simple dont il perçoit les multiples sens possibles (qu’on appelle polysémie). Ni pires ni meilleurs, les enfants précoces se distinguent des autres enfants comme adultes par leur sensibilité, leurs performances et contreperformances. Ah ben voilà une définition qui plait à la Fille.. Oui.. ça lui plait bigrement

Gardons en mémoire que la fréquence observée des difficultés chez les EIP est relativement comparable à celle que l’on retrouve dans la population des enfants dits « normaux ». Si l’on baissait le seuil du QI retenu à 120, c’est alors 10 % de la population qui devrait être désignée comme « précoce ». À contrario un seuil fixé à 14O ne révèlerait qu’un 1 EIP sur 1.000 enfants soit moins d’un EIP par établissement scolaire. Ah.. les chiffres… La Fille n’y croit tellement pas. Parce que les tests ne sont pas/mal étalonnés pour les extrêmes. Parce que c’est le comportement plus que le QI qui lui semble important, parce que…

Les enfants intellectuellement précoces et hyperaffectifs (EIPH) ont généralement une hypersensibilité émotionnelle et affective plus exacerbée par rapport aux enfants à « hautes potentialités »,également sensibles, mais qui le seraient dans une moindre mesure. On peut dans beaucoup de cas mettre cette hypersensibilité sur le compte d’attentes irréalistes. Mais il est aussi de nombreux enfants au QI élevé dont la structure psychologique est complètement différente des EIPH, donnant le jour à l’expression de divers types de personnalités psychotiques, dysharmoniques, perverses selon une acception structurale psychanalytique. C’est la première fois que La Fille entend parler de ça.. Elle va creuser ses recherches. Pour elle l’EIP ne pouvait se séparer de son H

Ne pas réduire l’enfant surdoué à ses capacités intellectuelles Trop stimulé et valorisé dans son avance intellectuelle et sa réussite par rapport aux enfants de sa même classe d’âge, l’EIP risque de s’enfermer dans une sorte de sublimation de l’intellect au caractère boulimique jubilatoire au détriment d’autres facultés nécessaires à son plein développement, notamment ce qui touche les domaines psychomoteurs et créatifs. Ce ne sont pas des enfants tout à fait comme les autres, mais comme les autres ce sont des enfants (O. Revol)… Bien sûr!

En effet, il est assez regrettable que le système scolaire actuel ne laisse que peu de chance aux enfants hors champ de bonnes compétences logicomathématiques et linguistiques. Cependant, devant la montée de l’illettrisme et des néolangages générés par l’avènement des nouveaux supports de l’information tels les blogssms, jeux vidéo faisant partie la culture des jeunes, il est fort probable que l’on puisse voir un jour de multiples filières scolaires officielles se développer, comme des écoles du cirque, du rap, du jeu vidéo ou du bricolage, donnant accès à des baccalauréats spécifiques tout aussi valorisés et reconnus par les milieux professionnels que les baccalauréats des filières scientifiques ou littéraires classiques. Et la marmotte dans le papier d’alu… La Fille aimerait bien qu’on reconnaisse toutes les formes d’intelligence. Mais n’y croit guère dans un avenir à son échelle. Et puis la Fille croit que chaque être humain a une intelligence à lui, dans un domaine ou un autre. Alors ça va en faire des filières..

Jusqu’à quel point doit-on expliquer sa précocité à un enfant ? […] Certes l’écoute empathique en psychothérapie peut dans un premier temps donner un réceptacle compréhensif au sujet souffrant et lui donner le sentiment d’être moins seul. Mais au fil du temps cette posture passive trop longtemps maintenue risque d’être entendue inconsciemment par le patient comme un aveu d’impuissance thérapeutique qui ne pourra jamais participer à un quelconque changement de perception et d’attitude. Bon, ce psy bouscule un peu les lignes. Il n’est pas dans la complaisance. La Fille n’est pas d’accord sur tout loin s’en faut. Mais au moins il pose le débat. Et somme toute la Fille trouve ça .. rafraîchissant 

L'épanouissement de l'enfant doué

L’épanouissement de l’enfant doué

L'épanouissement de l'enfant doué (4° couv)

L’épanouissement de l’enfant doué (4° couv)

Étiquettes : , , ,

Il n'y a pas encore de commentaire

Pourquoi ne pas être le premier

Laisser un commentaire