Psy ou pas (bis)

Yess
Yess

Alors demain, Elles retourneront chez la psy. Ceux qui suivent le blog savent que La Fille a hésité à y amener la Zébrette (7 ans) , puis a franchi le pas la semaine dernière.

Le bilan de cette semaine est plus que positif, alors La Fille se disait que ça valait le coup de le partager avec vous.

Le soir du rendez-vous, La Zébrette a senti une colère monter en elle. Et elle a demandé papier et crayon pour la dessiner, la froisser et la mettre à la poubelle.

« Maman, ça marche ton truc. J’étais énervée je ne sais pas pourquoi et maintenant, tout va bien, je rigole et ne suis plus énervée. Ca marche pas quand la colère est trop forte, mais là, c’est super »

La Fille a noté que la semaine a été plus calme, détendue, sans crise d’autopunition, en tout cas, sans colère ou angoisse qu’elle ne se rappelle.. Yessss

En racontant sa journée, la Zébrette se félicite de son décloisonnement en ce2.

« Tu sais que je n’aime pas y aller au ce2 [Note : parce qu’arriver comme un cheveu sur la soupe pour deux heures par semaine dans une classe, ce n’est pas cool à 7 ans], mais là, j’ai décidé de transformer toutes les choses que je n’aimais pas faire en choses rigolotes. Et j’y suis arrivée. et c’était super le ce2″

Et là, la Fille sent sont orgueil maternel poindre. Bravo la Zébrette. C’est bien plus fort que d’avoir eu A+ à ta poésie ça!!!!

Et ce soir, la Zébrette réclamait la Fille pour jouer avant d’aller se coucher. Mais la Fille n’était pas disponible. La Zébrette aurait dû bouder un peu. Mais non, la Fille la trouve à sauter sur le mini trampoline, gaie comme un pinson. Surprise!

La Fille en profite pour la féliciter (renforcement positif). Elle note les efforts et les réussites de la Zébrette, qui renchérit:

« C’est sûr.. depuis qu’on voit la psy et que tu fais des efforts, ça va beaucoup mieux! »

Euh.. ça demande explication ça mademoiselle!!!
D’abord, la psy on ne l’a vue qu’une fois. Mais tant mieux.. si ça va vite, ça coûtera moins cher!

Et ça consiste en quoi les efforts de la Fille ??????? (qui est une maman parfaite, donc n’a pas besoin de faire d’efforts, non mais).
« Ben , depuis que tu essaies bien plus de me sortir de mes crises d’angoisses ou de peur, même si je te dis que je ne veux pas. Depuis que tu insistes jusqu’au bout, parce que tu sais que ça finit toujours par marcher, malgré ma résistance »

Euh.. c’est gentil la Zébrette.. mais depuis une semaine La Fille n’a pas eu (de mémoire) à utiliser ses talents de « sortie de crise ».. car il n’y a pas eu de crise!

Mais c’est pô grave. Si la Zébrette pense que tout va mieux.. c’est déjà un grand pas.

Et ça motivera quand le réveil sonnera à 6h demain samedi, pour se préparer pour le deuxième rendez-vous chez la psy!!!!

 

8 Comments

  • Félicitations à la Fille pour son blog qui se lit très bien !
    Je retrouve ma fille en Zébrette, qui a dû voir la psy l’an dernier pour de multiples angoisses… Celles-ci s’étaient estompées, mais reviennent périodiquement, alors si tu as un truc qui marche à long terme, c’est super !

    • Merciiii..
      Elle a quel âge ta zébrette ?
      Cet été ça va mieux.. les vacances? je suis à la maison (pour cause de transition professionnelle) ?

      Mais étrangement les peluches (pas le doudou) ont fait des réapparition dans son lit et une veilleuse (ça faisait des années qu’elle n’en avait plus).

      Je ne sais pas si y’a un truc qui marche à long terme… je table plutôt sur une multitude de trucs à essayer selon le moment..

      Et volontiers pour partager une boîte à trucs !

      La psy lui a demandé de tenir un cahier de ses énervements… pourquoi pas celui des angoisses..

      • Elle a 7 ans aussi (depuis juin). Elle n’a pas eu d’angoisses cet été, par contre j’étais déçue parce qu’en 15 jours de camping, elle ne s’est fait aucune copine, et n’a pas cherché du tout à se rapprocher des autres enfants (alors qu’au contraire, son frère de 5 ans est très sociable). Comme je lui ai fait remarquer, elle m’a rétorqué qu’elle ne voyait pas l’intérêt de s’en faire pour une ou deux semaines, et ne jamais les revoir par la suite… Et a ajouté que moi non plus, je ne m’étais pas fait de copine(s), donc que je n’avais rien à lui dire. Et toc ! :)

        • et oui, et toc!
          La mienne va volontiers vers les autres enfants…
          Mais elle a souvent besoin d’être seule.
          Donc les enfants ne comprennent pas ces changements d’attitude.
          Par contre elle n’a pas vraiment d’ami(e).
          Et si je vois bien que les enfants l’appellent à la rentrée du matin (elle n’y va pas car elle attend la sonnerie pour entrer dans la cour), si j’ai l’occasion (rare) de passer devant l’école, elle est la plupart du temps seule.
          Et en fin d’année, elle ne voulait plus aller en récréation « ça ne sert qu’à se faire mal (assez maladroite la zébrette) et à se disputer alors qu’en classe on fait des exercices intéressants ».
          A suivre….

    • Les litanies du soir aussi ont changé.
      Elle insiste moins sur « je peux venir si il y a la moindre petite chose » et c’est remplacé par « passe une bonne nuit, fais de beaux rêves, à demain » (mais tout autant en boucle….)

      • On a vécu une période difficile aussi avec l’endormissement, pendant laquelle elle avait tellement peur de ne pas réussir à dormir qu’elle s’en rendait malade… Mais ça a fini par passer (je ne sais même pas comment !) et depuis quelque temps elle s’endort rapidement (en tous cas, elle ne nous dit plus « j’arrive pas à dormir ! » 36 fois !).
        J’espère que ça finira par s’arranger pour Zébrette aussi !

        • Je crois que le problème d’endormissement de la Zébrette n’est pas lié aux rayures. Plus au fait qu’elle dorme seule au rez-de-chaussée et nous à l’étage de l’autre côté de la maison. Je reconnais que c’est assez flippant pour une septans.
          En période scolaire, on reste en bas où est le séjour, donc pas de souci car elle s’endort bien avant que l’on ne monte se coucher.

          • Ou ce n’est qu’une excuse… Notre maison est de plain pied, ça fait un couloir avec au bout, notre chambre, puis de chaque côté les chambres des garçons, puis celle de Sarah. Et elle avait peur parce que sa chambre est trop loin de la nôtre (alors qu’elles se touchent toutes)…
            Mais elle a bien progressé au niveau des angoisses, car toutes les nouveautés l’inquiètent, elle stressait à l’idée de partir en camping, mais tout s’est très bien passé, et elle a bien dormi (dans sa propre chambre, dans la tente commune).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :